Serie A

Le président de la Fiorentina détruit Vlahovic et ses agents

Alexis Goudlijian
Dusan Vlahovic s'est fait des ennemis en quittant la Fiorentina pour la Juve.
Dusan Vlahovic s'est fait des ennemis en quittant la Fiorentina pour la Juve. / Chris Ricco/GettyImages
facebooktwitterreddit

Dans les colonnes du journal espagnol AS, le président de la Fiorentina Rocco Comisso a lourdement critiqué son ancien attaquant Dusan Vlahovic, transféré à la Juventus Turin après avoir laissé planer la menace d'un départ libre.


Alors qu'il lui restait un an et demi de contrat, Dusan Vlahovic aura connu un mercato d'hiver agité et finalement quitté la Fiorentina pour la Juventus Turin. Moyennant un transfert à 80 M€ environ. Une belle entrée d'argent pour la Viola, qui peine toutefois à digérer le comportement de son ex-phénomène de 22 ans..

En effet, alors qu'il refusait de prolonger son contrat que le club toscan souhaitait le vendre, le Serbe, actuel meilleur buteur de Serie A (17 réalisations en 21 matchs cette saison), refusait de plier bagage. Au final, la séparation s'est faite dans la douleur et avec beaucoup de rancoeurs. Pour les fans de la Fio, mais aussi le président Rocco Comisso. Le dirigeant l'avoue volontiers.

Commisso se paye Vlahovic

«Dusan faisait de la lèche aux tifosi, j'ai essayé de finaliser son renouvellement fin novembre, mais ses agents étaient malhonnêtes et menteurs. Il y a eu une bonne réunion. Nous devions nous rencontrer pour signer et ils ont dit que le contrat de 4/5 millions net n'était plus suffisant. Ils demandaient 8 millions par saison et une commission de 10% sur la future vente», a assuré le patron de la formation florentine lors d'un entretien avec les médias du club.

Comisso exprime de nets soupçons concernant le dossier Vlahovic. «Après cela, mes managers sont allés en Angleterre pour négocier avec plusieurs équipes de Premier League, mais ils (les agents)ont toujours dit non. Ils avaient déjà un accord avec la Juve, peut-être aussi en tant qu'agent libre», a-t-il ajouté. Avant de finir par déplorer les départs, de plus en plus récurrents, des joueurs en fin de contrat.

«Leur but était de partir gratuitement et de ruiner la Fiorentina, ce qui arrive de plus en plus dans le football, comme avec Mbappé, Insigne, Donnarumma, Kessié, Dybala..... Ils voulaient s'enrichir sur le dos de Commisso et de la Fiorentina», a déploré Comisso.

facebooktwitterreddit