Ligue des Champions

Le plan préparé par le Bayern pour écraser le PSG

Marian Le Lorec
Apr 13, 2021, 12:56 PM GMT+2
Thomas Muller après l'égalisation bavaroise.
Thomas Muller après l'égalisation bavaroise. | Alexander Hassenstein/Getty Images
facebooktwitterreddit

Battu sur son terrain au match aller (2-3), le Bayern Munich se déplace, ce mardi soir au Parc des Princes, pour renverser la tendance. Les coéquipiers de Muller savent exactement ce qu'ils doivent faire pour se qualifier.

Le champion d’Europe en titre a été touché dans son orgueil. Largement favori pour son quart de finale face au PSG, le club bavarois a manqué la première manche à domicile. Une défaite cruelle, tant les Allemands ont dominé cette rencontre, avec notamment 31 tentatives.

Les hommes de Flick ont pour objectif d'inverser cet accident de parcours, ils ont facilement identifié les raisons de la défaite surprise :

"On n’a pas été décisif devant le but, c’est ça qu’il faut améliorer."

Hansi Flick

Gérer le cas Mbappé

Les Bavarois doivent l'emporter par deux buts d'écarts dans la capitale parisienne pour se qualifier.

"En général, on essaie d’éviter, malgré notre philosophie offensive, de seulement attaquer. On ne va pas mettre cinq attaquants et qu’un milieu sur le terrain. On va entamer ce match de manière normale. Il s’agit toujours de réfléchir. Il faut toujours estimer le risque, c’est pour ça qu’on ne va pas commencer à attaquer tout de suite, même si tout le monde nous connaît et sait qu’on veut marquer le plus vite possible", a confié Müller.

"Il (Kylian Mbappé, NDLR) est très dangereux et avec notre façon de jouer, il a automatiquement de l'espace."

Thomas Müller

Une mission pas impossible, mais les partenaires de Neuer devront se méfier des flèches parisiennes en contre attaque. Auteur d’un doublé en Allemagne, le Français Kylian Mbappé a d’ailleurs marqué les esprits.

Il est très dangereux et avec notre façon de jouer, il y a automatiquement cet espace. Le plus important, c’est qu’il ne puisse pas y aller, et s'il y va, il faut qu’il soit mis sous pression, qu’il n’ait pas le temps de faire une passe. Ces trois joueurs offensifs de Paris, c’est une mission importante pour demain, mais en même temps, ce n’est pas si facile, a ajouté Müller

Faire douter rapidement le PSG

L'aspect psychologique est aussi à prendre en compte pour ce match retour. Ces dernières années, Paris a souvent subi des remontadas. Les supporters franciliens n’oublieront d’ailleurs pas de sitôt ces deux soirées face au FC Barcelone et Manchester United.

On a de l’expérience aussi bien dans le succès que dans l’échec. Si on mène d’un but, on ne sait pas comment ce match va se dérouler. Dans ce scénario, c’est humain de voir la sonnette d’alarme retentir chez l’adversaire. Le fait de pouvoir perdre quelque chose qui est sûr, ça fait mal à l’être humain. On voudra forcer l’adversaire à se retrouver dans cette situation, mais on ne sait comment ça va se passer", a confié l’attaquant.

Le fait de devoir conserver un avantage de buts, pourrait pénaliser le PSG dans son approche de la rencontre. Les vieux démons peuvent ressurgir plus vite que prévus.

"Oui, c’est dans la tête de tout le monde, mais il faut se concentrer sur notre propre mission. Il faut les forcer à faire des erreurs, a rajouté Hansi Flick Il faut bloquer le centre, diriger leurs attaques vers les ailes. Mais on sait aussi qu’il faut marquer au moins deux buts. Mais c’est pour ça qu’on adore le foot. Demain, on va essayer de faire la surprise à Paris."

Le Paris Saint-Germain est prévenu des ambitions bavaroises, ce match retour s'annonce haletant.

facebooktwitterreddit