Ligue des Champions

Le nouveau format de la Ligue des champions : pourquoi ça coince ?

Baptiste Blanchard
L'UEFA a reporté sa décision de réformer la Ligue des Champions.
L'UEFA a reporté sa décision de réformer la Ligue des Champions. / AFP Contributor/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'UEFA a décidé de reporter sa décision au 19 avril concernant la réforme de la Ligue des Champions modifiant son format. Les gros clubs mettent notamment des bâtons dans les roues de l'UEFA.


36 équipes. Un système de mini-championnat pendant laquelle les équipes vont disputer dix rencontres. Puis, les huitièmes de finale, avec les huit premiers qualifiées, et des barrages qui permettront à huit autres équipes de se qualifier. Telles sont les grandes lignes de ce nouveau format de la Ligue des Champions, avec quelques matchs en plus pour les clubs et, à la clé, des retombées financières plus intéressantes.

Ce format, qui devrait démarrer lors de la saison 2024-25, aurait dû être entériné ce mercredi mais la décision officielle n'interviendra finalement qu'à la prochaine réunion du comité exécutif de l'UEFA, fixé au 19 avril selon un communiqué de l'instance européenne.

Des désaccords sont en effet apparus entre l'UEFA et des grands clubs européens, notamment sur les retombées financières. The Times indique que Manchester United, Manchester City et le Real Madrid ont mis leur véto concernant la réforme.

Les gros clubs veulent plus d'argent

Ces clubs, soutenus par d'autres membres de l'ECA (association européenne des clubs), veulent plus de garanties quant au contrôle des droits TV et marketing, et de la distribution de l'argent qui en découlera. Les gros clubs historiques souhaitent plus d'argent que ce qu'ils touchent avec le format actuel de la C1.

L'UEFA et ces grosses écuries européennes s'écharpent déjà au sujet de la Super League qui réunirait le gratin européen et tournerait le dos à la Ligue des Champions traditionnelle. Les négociations vont se poursuivre entre les deux partis.

facebooktwitterreddit