Le football chinois interdit désormais les tatouages aux joueurs de l'équipe nationale

Thomas Clerbout
La Chine interdit les tatouages aux joueurs.
La Chine interdit les tatouages aux joueurs. / Neville Hopwood/GettyImages
facebooktwitterreddit

En Chine, le pouvoir communiste a pour objectif ces derniers temps de freiner les tendances jugées vulgaires. C'est dans cet optique que le ministère chinois des Sports a interdit les tatouages aux footballeurs de la sélection nationale.


La Chine ne rigole pas avec les tatouages. Mardi, le ministère chinois des Sports a supprimé aux joueurs de la sélection nationale le droit de se faire tatouer. Mais cela ne s'arrête pas là puisqu'ils ont invité ceux qui l'étaient déjà à les faire disparaître.

Bannir les hommes "efféminés"

Le pouvoir en place parle d'un soucis d'image. Musique, jeux en ligne, en passant par la télé-réalité et les cours particuliers, la Chine tente ces derniers mois de reprendre en main sa jeunesse.
Le but est d'imposer des valeurs viriles, pour contrer la décadence morale qui viendrait de l'étranger.

Quand on parle de télé-réalité ici, le gouvernement chinois parle lui de contenus "vulgaires". Ils appellent à privilégier les valeurs "patriotiques". Le régulateur de l'audiovisuel chinois a ainsi appelé ces derniers mois à établir des critères de beauté "corrects". Ils bannissent donc les hommes "efféminés" et les "influenceurs vulgaires".

Mal perçus par l'Etat mais aimés par la jeunesse des villes

Les footballeurs de l'équipe nationale ont dorénavant " l'interdiction formelle d'avoir de nouveaux tatouages", a indiqué mardi le ministère des Sports. Le ministère a précisé dans un communiqué "interdire le recrutement de tout sportif tatoué ".

Les tatouages sont généralement mal perçus en Chine, qui reste très majoritairement une société conservatrice. Malgré tout, ils ont un certain succès dans les grandes villes en particulier auprès de la jeune génération.

facebooktwitterreddit