Euro 2020

Le FLOP XI de la phase de groupes de l'Euro 2020

Adrien Barbet
Benjamin Pavard, Alvaro Morata et Harry Kane ont beaucoup déçu lors de la phase de poules.
Benjamin Pavard, Alvaro Morata et Harry Kane ont beaucoup déçu lors de la phase de poules. / Anadolu Agency/Getty Images
facebooktwitterreddit

La première partie de l'Euro est terminée. Retour sur le XI des joueurs qui ont beaucoup déçu lors de la phase de groupes de la compétition.


1. Gardien : Martin Dúbravka

Martin Dubravka
Martin Dúbravka a été l'auteur d'une terrible erreur contre l'Espagne / David Ramos/Getty Images

De héros à zéro en quelques minutes. Contre l'Espagne, le gardien de la Slovaquie a stoppé un penalty d'Alvaro Morata en début de rencontre. Malheureusement, son match a par la suite été catastrophique, 5 buts encaissés, dont certains évitables et surtout une énorme boulette.

Le portier de Newcastle a lui-même dégagé le ballon dans ses propres filets au lieu de mettre le ballon en corner. La "Dúbravka" est peut-être né un mercredi 23 juin 2021.

2. Défenseur droit : Benjamin Pavard

FBL-EURO-2020-2021-MATCH23-HUN-FRA
Benjamin Pavard a été catastrophique contre la Hongrie / FRANCK FIFE/Getty Images

Il est difficile de juger les performances de Pavard puisque le défenseur droit de l'Equipe de France n'a disputé que deux rencontres. Un match contre l'Allemagne avec comme souvent une prestation solide et un calvaire contre la Hongrie.

Rarement un joueur sous l'ère Deschamps est passé autant à côté de son match que Benjamin Pavard contre la Hongrie. Sa disasterclass lui a coûté sa place de titulaire contre le Portugal.

3. Défenseur central : Mats Hummels

FBL-EURO-2020-2021-MATCH36-GER-HUN
Mats Hummels réalise un Euro en deçà de ses qualités / ALEXANDER HASSENSTEIN/Getty Images

Il est loin le temps où Hummels faisait peur aux attaquants adverses. Si l'Allemagne a réussi à se qualifier pour les huitièmes de finale, la Mannschaft est passée tout proche d'une nouvelle élimination prématurée contre la Hongrie (match nul 2-2, NDLR).

Le défenseur du Borussia Dortmund qui fait son retour en sélection pour cette compétition a encaissé 5 buts en 3 matchs et a donné la victoire aux Bleus lors du premier match avec un but contre son camp.

Face aux flèches anglaises, Hummels devra se ressaisir, sous peine de vivre un match très compliqué.

4. Défenseur central : Kamil Glik

Kamil Glik
Kamil Glik contre la Suède / Lars Baron/Getty Images

Comme la majorité de l'équipe polonaise, Kamil Glik a beaucoup déçu. Le défenseur central a été très peu inspiré face aux attaquants adverses, notamment lors de la défaite contre la Suède 3-2 qui a scellé le destin des Biało-czerwoni.

Malgré une équipe séduisante sur le papier avec des joueurs de classes mondiales, Glik et la Pologne ne réitèrent pas l'exploit de 2016 et voient leur aventure s'arrêter dès la phase de groupes. Le joueur de Benevento âgé de 33 ans aura beaucoup souffert durant le tournoi.

5. Défenseur gauche : Andrew Robertson

Andy Robertson
Andrew Robertson n'a pas réussi à porter l'Ecosse / Ian MacNicol/Getty Images

Forcément lorsqu'on a dans ses rangs Andrew Robertson, l'un des meilleurs centreurs d'Europe, on imagine que les attaquants vont se régaler. Pourtant, le défenseur de Liverpool n'a pas réussi à faire briller ses coéquipiers.

Le capitaine de l'Écosse, pour son premier tournoi international, sort par la petite porte. Défaits par la Croatie et la République Tchèque, Robertson et ses coéquipiers n'ont pas franchement rayonné dans le groupe D de l'Euro 2020.

6. Milieu de terrain : Piotr Zieliński

FBL-EURO-2020-2021-MATCH34-SWE-POL
Piotr Zieliński a été très décevant dans cet Euro / KIRILL KUDRYAVTSEV/Getty Images

C'est également l'une des grosses déceptions du côté de la Pologne. Piotr Zieliński, auteur d'une saison remarquable avec Naples, devait prendre ce statut de leader avec Robert Lewandowski.

Si le buteur fantasque du Bayern Munich a répondu présent avec ses 3 buts inscrits, Zieliński a lui beaucoup déçu. Le milieu de 27 ans n'a pas réussi à garder le ballon et faire avancer sa nation. Une grosse déception pour un joueur si talentueux.

7. Milieu de terrain : Hakan Çalhanoğlu

Hakan Calhanoglu
Hakan Çalhanoğlu n'a pas été le leader technique attendu / Marcio Machado/Getty Images

Quelle déception. La Turquie était promis à un bien plus bel avenir. Le milieu offensif de l'AC Milan devait être le leader technique des Ay-Yıldızlılar.

Finalement il a sombré comme tout ses coéquipiers et quitte l'Euro la tête basse avec des prestations médiocres et une quatrième place dans ce groupe A, sans inscrire le moindre point. Avec son transfert chez l'ennemi, l'Inter Milan, l'été risque d'être mouvementé pour Hakan Çalhanoğlu.

8. Milieu de terrain : Grzegorz Krychowiak

Poland v Slovakia - EURO 2020
Grzegorz Krychowiak a écopé d'un carton rouge contre la Slovaquie / Anadolu Agency/Getty Images

Le milieu du Lokomotiv Moscou a été désastreux avec la Pologne. Limité techniquement, Grzegorz Krychowiak devait compenser avec son activité et son volume de jeu. Mais contre ses adversaires, Krychowiak a été d'une agressivité rare avec 3 cartons jaunes écopés dont deux lors de la défaite contre la Slovaquie.

Outre cette expulsion et suspension contre l'Espagne, l'ancien milieu de Séville n'a pas brillé tout au long de ce début de compétition.

9. Attaquant : Alvaro Morata

Alvaro Morata
Alvaro Morata est victime d'une énorme maladresse depuis le début de la compétition / Quality Sport Images/Getty Images

Qu'il est compliqué ce début de compétition pour Morata. Buteur contre la Pologne lors du deuxième match de l'Espagne, l'attaquant de la Juventus a raté un nombre incalculable d'occasions en trois rencontres.

Lors du dernier match contre la Slovaquie (victoire 5-0 de la Roja, NDLR), Morata a loupé un penalty. Preuve de sa maladresse devant le but adverse depuis le début de l'Euro.

10. Attaquant : Burak Yılmaz

EURO 2020: Switzerland v Turkey
Burak Yılmaz est l'un des plus gros Flop de la phase de groupes / Anadolu Agency/Getty Images

Après sa saison incroyable avec le LOSC, on en attendait forcément plus du champion de France. Dans un groupe A dominé outrageusement par l'Italie, la Turquie avait l'opportunité de prendre la seconde place. Finalement, les Turcs terminent derniers avec 0 point.

Burak Yilmaz, très maladroit lors des trois rencontres de cette phase de groupes n'a pas su porter son équipe sur ses épaules comme il l'a fait avec Lille en Ligue 1. Une vraie déception.

11. Attaquant : Harry Kane

Harry Kane
Harry Kane n'a toujours pas inscrit un seul but avec l'Angleterre / Chloe Knott - Danehouse/Getty Images

L'Angleterre termine en tête de son groupe mais ne rassure pas franchement. Malgré une armada offensive, les Three Lions n'arrivent pas à inscrire plus d'un but. Le buteur anglais Harry Kane, pourtant favori pour le titre de meilleur buteur de la compétition, ne s'est toujours pas mis en évidence.

Contre l'Allemagne en huitième de finale, l'attaquant des Spurs devra élever son niveau de jeu et commencer à inscrire des buts pour croire au sacre final le 11 juillet.

facebooktwitterreddit