FC Nantes

Le cri du cœur de la mère d'Emiliano Sala

Thomas Clerbout
La mère d'Emiliano Sala témoigne
La mère d'Emiliano Sala témoigne / JEAN-FRANCOIS MONIER/GettyImages
facebooktwitterreddit

Il fait partie de ces joueurs qui ont marqué l'histoire du championnat de France de Ligue 1. De par sa classe, de par son sourire, ses buts, ses célébrations et son amour pour le FC Nantes, Emiliano Sala restera à jamais gravé dans les mémoires des fans de football français. Trois ans après l'accident d'avion qui lui a coûté la vie, la mère de l'Argentin a livré un témoignage poignant.


Le mythique numéro 9 argentin des Canaris avait soudainement disparu le 21 janvier 2019 dans un accident d'avion. Le pilote de l'avion en question, David Henderson, avait été reconnu coupable "
d'imprudence ou négligence susceptible d'avoir mis en danger un appareil".
Il a d'ailleurs écopé de 18 mois de prison à la suite de cette enquête.

Un témoignage bouleversant

Ce mardi, la procédure finale sur les causes et les circonstances du décès du joueur a démarré. C'est le moment qu'a choisi la mère d'Emiliano pour livrer son témoignage : "C'était un jeune homme avec toute sa vie devant lui, plein de rêves pour l'avenir. [...] Cardiff lui a mis beaucoup de pression pour conclure la vente rapidement, mais Nantes voulait plus d'argent et il s'est senti au milieu de cela. Il se sentait dans un doute. Ces semaines ont été intenses". Ces propos de Mercedes Taffarel, dans un premier temps pour contextualiser, ont été relayé dans le rapport écrit du Daily Mail.

"Tout ce que nous demandons, c'est que justice soit faite et qu'aucun détail ne soit négligé pour établir ce qui s'est passé."

Mercedes Taffarel, mère d'Emiliano Sala

S'en suit un nouveau témoignage bouleversant, "C'est vrai qu'Emi était très heureux quand il a finalement accepté l'idée du transfert, parce que cela lui donnait la chance de jouer en Premier League. Il trouvait que le moment était venu de changer de club et de championnat. Il lui semblait que la direction de Nantes poussait aussi pour son départ du club parce qu'elle avait des problèmes financiers.

Je lui avais parlé le samedi et il m'a dit qu'il avait beaucoup de problèmes (à régler) à
Nantes. Quand nous n'avons pas entendu parler de lui, j'ai pensé qu'il devait être épuisé lorsqu'il est arrivé au pays de Galles et qu'il s'est endormi. Par un temps très froid, nous avons visité les îles anglo-normandes, criant le nom d'Emi, espérant avoir de ses nouvelles. Cela s'est terminé dans la douleur. Une douleur qui demeure à ce jour.

Personne ne peut nous ramener Emi (...) Notre chagrin ne disparaîtra jamais et il nous accompagnera toujours. Tout ce que nous demandons, c'est que justice soit faite et qu'aucun détail ne soit négligé pour établir ce qui s'est passé".
Comme la mère d'Emiliano Sala, le monde du football espère que justice sera faite.

facebooktwitterreddit