Girondins de Bordeaux

Le coup de gueule de Gérard Lopez contre l'organisation de la Coupe de France

Quentin Gesp
Gérard Lopez s'est emporté contre la FFF
Gérard Lopez s'est emporté contre la FFF / Xavier Laine/GettyImages
facebooktwitterreddit

Son club des Girondins de Bordeaux étant lourdement touché par le Covid, Gérard Lopez pousse depuis quelques jours pour un report du match de Coupe de France face à Brest. Ce jeudi, il en a rajouté une couche.


Gérard Lopez contre la FFF. Le sulfureux homme d'affaires à la tête des Girondins de Bordeaux ne cache pas son mécontentement face à l'inflexibilité de la Fédération Française de Football. En cause ? Le non-report de la rencontre de Coupe de France face à Brest.

Lourdement touché par le Covid avec pas moins d'une vingtaine d'éléments touchés (19), l'effectif girondin est décimé ces derniers jours. Pourtant, la rencontre comptait pour les seizièmes de finale devrait bel et bien se tenir.

Invité de RMC Sport, Gérard Lopez s'est exprimé ce jeudi à ce sujet. Et il n'a pas mâché ses mots.

"Il doit y avoir une certaine équité. On ne joue pas un double de tennis avec un joueur d’un côté et deux de l’autre. Ça n’a pas trop de sens d’avoir une compétition faussée."

Gérard Lopez, sur RMC

"Ne pas ridiculiser la compétition"

L'homme d'affaires a ainsi expliqué son raisonnement : "Un tournoi tronqué n’a pas la même valeur. Le règlement qui existe a été mis en place à un moment où il n’y avait pas 200.000 cas positifs en France. La deuxième chose, c’est qu’on dit que pour les clubs professionnels, la FFF applique ce qui a été décidé par la LFP pour les matchs de Ligue 1 et Ligue 2, mais ce n’est pas le cas. On dit simplement que la Coupe est faussée."

Avant de poursuivre son argumentaire : "Nous on veut jouer le coup à fond, cette Coupe est prestigieuse. A cause du Covid-19, on n’aura pas notre chance de défendre nos intérêts. Je trouve ça un peu dommage. On essaie de faire changer ça. [...] On veut jouer à fond cette compétition, on n’ira pas faire le ridicule à Brest. On ne va pas mettre un gardien en attaque. On ne peut pas faire ça. [...] On ne veut pas ridiculiser la compétition", a-t-il prévenu. Info ou intox ?

facebooktwitterreddit