Le Borussia Dortmund trolle (encore) le PSG sur Twitter, Neymar répond !

Matthieu Agro
Feb 1, 2021, 3:57 PM GMT+1
Le PSG avait affronté Dortmund en Ligue des Champions.
Le PSG avait affronté Dortmund en Ligue des Champions. | Matthew Ashton - AMA/Getty Images
facebooktwitterreddit

Après la défaite du Paris Saint-Germain à Lorient (défaite 3-2), le club allemand du Borussia Dortmund, défait l'année dernière par le club de la capitale en 1/8 de finale de la C1, a salué en parfait épigramme le triomphe des Merlus.

Le trashtalking incessant commence à faire date entre Borussen et Parisiens. Lors de la double confrontation en Ligue des Champions l'année dernière, Dortmund, emmenée par un grand Erling Haaland, avait failli venir à bout d'un PSG sans doute trop sûr de ses forces à l'aller (défaite 2-1) mais qui a remis les pendules à l'heure au retour (victoire 2-0 au Parc).

Entre les deux écuries, le fil rouge de la raillerie vient d'une célébration. Celle, assez zen, du buteur norvégien Erling Haaland, qui avait fêté son but au match aller en prenant la mimique d'un moine tibétain. Devenue iconique, cette célébration n'avait pas été du goût des joueurs du PSG, qui avaient imité à l'unisson ce geste au moment de leur qualification à l'issue du match retour.

"On récolte ce que l'on sème"

Mais cette fois-ci, le retour de bâton s'est à nouveau inversé. Alors qu'ils menaient 1-2 à 10 minutes de l'issue de la rencontre, le Paris Saint-Germain s'est incliné samedi soir face au retour héroïque de Lorient, qui a égalisé par Wissa (80e) puis pris les devants grâce à un contre assassin de Moffi (90e+1).

Sur l'ultime but, les Lorientais ont repris la célébrissime célébration d'Erling Haaland. Une moquerie devenue virale lorsqu'on vient à scorer face à Paris.

Sur les réseaux, les Borussen ont donc réagi à la publication du FC Lorient, dans laquelle l'on distingue la célébration "lotus" de ses joueurs. "What goes around...", a écrit le compte officiel du club..."What goes around, comes around", s'apparentant en effet à l'expression française "on récolte ce que l'on sème". Le PSG va-il réagir à cette pique? Affaire à suivre.

facebooktwitterreddit