Paris Saint-Germain

Le bilan du PSG face au Top 5 de Ligue 1

Olivier Halloua
Mauricio Pochettino a un faible bilan en Ligue 1.
Mauricio Pochettino a un faible bilan en Ligue 1. /
facebooktwitterreddit

Le Classique verra s'opposer le leader de Ligue 1 face à son Dauphin. Le Paris Saint-Germain affrontera une nouvelle fois une écurie du top 5. A l'occasion de ce sommet face à l'Olympique de Marseille, nous nous sommes penchés sur le bilan du PSG. Opposé à l'un des cinq premiers actuels ou à l'époque de la rencontre, Paris n'apparaît pas sous son meilleur jour cette saison. Bilan journée par journée.


1. RC Strasbourg (2ème journée)

Kylian Mbappé
Kylian Mbappé a illuminé la rencontre. / Catherine Steenkeste/GettyImages

L'actuel quatrième de Ligue 1 a vécu un enfer en début de saison. 19ème au coup d'envoi, le RC Strasbourg a rapidement pris l'eau. 3-0 pour le PSG après seulement 25 minutes de jeu. Malgré tout, les Alsaciens ont cru en leur bonne étoile. Ils ont réussi à remonter à 3-2 avant le rouge de Alexander Djiku puis le coup de grâce de Pablo Sarabia.

Paris montrait déjà des signes de fragilité mentale et défensive. Heureusement sans conséquences face à un adversaire encore timoré.

2. Stade Rennais (9ème journée)

Flavien Tait
Rennes avait triomphé du PSG. / Catherine Steenkeste/GettyImages

Actuel troisième de Ligue 1, le Stade Rennais a été la première équipe à faire tomber le PSG. Rennes a largement dominé un Paris moribond. Gaëtan Laborde a ouvert le score juste avant le retour des vestiaires. Un coup de massue pour une équipe parisienne dépassée dans ce premier acte.

Dès le retour des vestiaires, Flavien Tait a fait le break. Un score de 2-0 que le SRFC a conservé jusqu'à la fin. Aucune erreur. Ce soir-là, les hommes de Mauricio Pochettino ont démontré de réels signes de faiblesse. Dans le pressing, les quatre mousquetaires ont démontré leurs limites.

3. Angers SCO (10ème journée)

Kylian Mbappé
Kylian Mbappé avait encore sauvé les siens. / John Berry/GettyImages

Juste après une défaite douloureuse contre Rennes, le PSG s'est plutôt bien repris. Un court succès face au SCO Angers, à l'époque 4ème de Ligue 1. Les Angevins avaient ouvert le score sur une merveille d'Angelo Fulgini. Malgré de nombreuses tentatives, Paris a dû longtemps patienter avant d'égaliser. Avant d'ouvrir le score grâce à Danilo Pereira à la 70ème minute sur un corner.

Ensuite, Kylian Mbappé va offrir la victoire sur penalty. Une décision très litigieuse qui a fait couler beaucoup d'encre. Avec 73% de possession, les Parisiens ont tout de même tremblé (2-1).

4. Olympique de Marseille (11ème journée)

Neymar Jr
Le PSG a encore perdu des points. / ATPImages/GettyImages

L'Olympique de Marseille sera la deuxième équipe à gratter des points au PSG. Dans un Vélodrome en feu, l'OM fera jeu égal avec le leader parisien. Un but refusé de chaque côté et peu de réelles occasions pour Paris. La balle de match fut même dans les pieds de Konrad de la Fuente. Une frappe à côté, devant un but ouvert.

Achraf Hakimi a même été expulsé quelques minutes plus tôt. Comme précédemment, l'écurie de la Capitale a laissé des plumes en déplacement. Peu de maîtrise sur la rencontre et sur les émotions de ce Classique.

5. OGC Nice (16ème journée)

Abdou Diallo
Le PSG a encore vendangé. / Jonathan Moscrop/GettyImages

Le sommet de la fin de phase aller. Le PSG reçoit l'OGC Nice, troisième de L1 à ce moment-là et actuel quatrième. Nous sommes sur un scénario plus offensif. Une domination outrageuse des Parisiens avec plus de vingt tirs contre quatre pour les Aiglons.

Or, nous assistions à un festival de maladresses. Des frappes manquées, des parades de Walter Benitez ou des prises de décisions moyennes. Encore une fois, Paris n'a rapporté qu'un nul (0-0). Une nouvelle contre-performance face à un concurrent au titre.

6. RC Lens (17ème journée)

Georginio Wijnaldum, Marquinhos
Georginio Wijnaldum a sauvé encore le PSG. / John Berry/GettyImages

Nous sommes encore sur un PSG en grande difficulté. Le RC Lens (cinquième à l'époque) arrivait lancé. Une détermination à pousser le leader dans ses retranchements. On l'a ressenti sur le terrain. Les Sang et Or ont énormément d'occasions dans la rencontre (18 tirs pour 7 cadrés).

A l'heure de jeu, le RCL a été récompensé de sa domination grâce à Seko Fofana. Or, ses coéquipiers ont eu l'occasion de tuer le match, sans succès. Paris a subi mais est revenu dans le final. Sur un ultime centre, Georginio Wijnaldum a marqué de la tête. Une égalisation importante mais qui ne nous a pas fait oublier le contenu (1-1).

7. Stade Rennais (24ème journée)

Kylian Mbappé
Mbappé a marqué dans le final. / FRANCK FIFE/GettyImages

Le PSG avait une revanche à prendre au Parc des Princes. La gifle tactique de l'aller a laissé des traces. Or, Paris s'est rendu le match difficile. Peu de d'occasions face à des Rennais qui ont bien joué les contres. Paris est entré dans le temps additionnel sans cadrer la moindre frappe.

Kylian Mbappé a encore sauvé les siens à la 93ème minute d'un magnifique enchaînement. Le match aurait pu basculer dans l'autre sens quelques secondes plus tôt. Un court succès important pour le bilan comptable, mais peu reluisant dans le jeu (1-0).

8. OGC Nice (27ème journée)

Andy Delort
Andy Delort a offert la victoire aux siens. / CLEMENT MAHOUDEAU/GettyImages

Cette fois, la clim' fut dans l'entre sens. L'OGC Nice a encore réalisé une grande rencontre. Domination quasi totale face au PSG. Plus de tirs, plus de frappes cadrées, une possession presque équilibrée. Christophe Galtier avait encore surpassé Mauricio Pochettino.

A la 88ème minute, Andy Delort a offert le but de la victoire aux Aiglons. Une magnifique reprise sur un centre de Justin Kluivert. Une réalisation décisive face à un Paris toujours aussi laborieux (1-0). Un nouveau revers face au Gym après celui en Coupe de France (0-0P).

9. Bilan avant le Classique

Mauricio Pochettino
Mauricio Pochettino a un triste bilan. / Eurasia Sport Images/GettyImages

Le bilan en stats n'est pas glorieux. Le PSG a globalement 60% de possession pour une douzaine de frappes. Or, il n'a marqué qu'une fois plus de deux buts dans ces rencontres (face à Strasbourg). Paris a concédé quasiment à chaque fois l'ouverture du score. A trois reprises, le club de la Capitale a marqué dans les dernières minutes à l'arrachée. En général, son opposition n'a pas grand mal à se créer des occasions, voire à marquer. Seulement trois clean-sheet et ça se comprend : en moyenne, 9 tirs concédés par rencontre.

Cet aspect se ressent dans les résultats : 3 victoires, 3 nuls et 2 défaites. A l'extérieur, c'est tout simplement aucun succès en trois rencontres. En revanche à domicile, c'est l'inverse : 3 résultats positifs et 2 partages de points. Nous sommes loin de standards, exceptionnels, des Parisiens en principe. L'Olympique de Marseille a donc bien une carte à jouer au Parc des Princes dimanche.

facebooktwitterreddit