Olympique de Marseille

Lazio - OM (0-0) : Les notes d'Olympiens dominateurs mais accrochés

Alexis Goudlijian
Cenzig Under et l'OM ont dominé, sans trouver la faille contre la Lazio (0-0) ce jeudi en C3.
Cenzig Under et l'OM ont dominé, sans trouver la faille contre la Lazio (0-0) ce jeudi en C3. / Jonathan Moscrop/GettyImages
facebooktwitterreddit

Au terme d'un match dominé, mais marqué par un manque d'efficacité une nouvelle fois, l'Olympique de Marseille a concédé le nul sur le terrain de la Lazio Rome (0-0) ce jeudi, dans le cadre de la 3e journée de la phase de poules de Ligue Europa. Supérieurs dans le jeu et les intentions, les Marseillais ont causé de nombreux problèmes à l'équipe italienne, sans trouver la faille.

Alors qu'on pouvait penser que les Ciel et Blanc avaient manqué le coche, et s'exposaient à une défaite sévère, suite au réveil tardif des Romains dans le dernier quart d'heure, Dimitri Payet et sa bande ont finalement tenu et pourront se targuer d'avoir tout de même bien préparé le Classico contre le Paris Saint-Germain dimanche (20h45) en Ligue 1.


Les notes des Marseillais

1. Pau Lopez - 7,5/10

Toma Basic, Pau Lopez
Pau Lopez, ici, décisif devant Basic. / Jonathan Moscrop/GettyImages

De nouveau préféré à son concurrent Steve Mandanda, l'Espagnol a de nouveau livré une prestation complète et aboutie. Très rapide dans ses interventions et décisif sur sa ligne, l'ancien de l'AS Roma a répondu présent. Et c'est tout ce que son entraîneur Jorge Sampaoli lui demandait. Une chose est sûre, Lopez a pris ses marques et s'impose définitivement comme le titulaire dans les buts..

2. William Saliba - 7/10

FBL-EUR-C3-LAZIO-MARSEILLE
William Saliba n'a pas transpiré devant Immobile. / FILIPPO MONTEFORTE/GettyImages

Rarement pris à défaut par Zaccagni, le capitaine de l'équipe de France Espoirs a connu une soirée tranquille. Rapide et à l'aise avec le ballon, il a régulièrement touché le cuir et tenté de jouer vers l'avant, ou au pire sur Rongier, placé dans un rôle hybride de piston droit. L'ancien Stéphanois est affûté et prêt pour le Classico.

3. Duje Caleta-Car - 6/10

FBL-EUR-C3-LAZIO-MARSEILLE
Duje Caleta-Car, au premier plan, attrape Felipe Anderson de manière illicite. / FILIPPO MONTEFORTE/GettyImages

Titularisé pour la deuxième fois consécutive par Sampaoli, le Croate a montré un visage tantôt fébrile, tantôt solide. Malgré tout, le défenseur central a dans l'ensemble bien mené sa défense et assuré son positionnement pour le hors-jeu. Il a également réussi à contenir Immobile. Ses traversales majestueuses donnent, en plus, de la valeur à sa prestation.

4. Luan Peres - 6/10

Luan Peres, Manuel Lazzari
Luan Peres réalise un tacle salvateur devant Lazzari. / Jonathan Moscrop/GettyImages

Encore une fois, le Brésilien n'a pas brillé, mais il a malgré tout livré un match correct. Toujours serein balle au pied, l'ancien de Sao Paulo a fait bon usage du cuir. En prime, il a tenté d'apporter sa qualité de placement en phase défensive. Par contre, il prend des risques au moment de protéger son but, et se montre parfois limite dans ses interventions. Il laisse de nouveau cette image prometteuse, mais pas tout à fait rassurante.

5. Valentin Rongier - 7/10

SS Lazio v Olympique Marseille: Group E - UEFA Europa League
Valentin Rongier a été omniprésent contre la Lazio (0-0) ce jeudi. / Marco Rosi - SS Lazio/GettyImages

Les matchs se suivent et se ressemblent pour l'ancien Nantais. Le milieu de terrain, aligné dans un rôle hybride de piston droit, a été excellent. Précieux dans la possession du ballon - dans les petits espaces notamment - mais aussi dans le processus de récupération du cuir, Rongier a confirmé toute son utilité et son importance dans le système de Sampaoli.

Sur un élan de générosité, le Marseillais a même manqué une intervention défensive à la 78e minute et concédé un carton jaune.

6. Mattéo Guendouzi - 7,5/10

SS Lazio v Olympique Marseille: Group E - UEFA Europa League
Guendouzi a éteint Milinkovic-Savic ce jeudi. / Marco Rosi - SS Lazio/GettyImages

Le joueur prêté par Arsenal est jeune, très jeune, mais il est le vrai patron du milieu de terrain marseillais. Avec des ouvertures magnifiques et diablement efficace, Guendouzi ne se cache jamais. Au contraire, il apporte la fluidité nécessaire pour créer le liant entre la défense et l'attaque de l'OM. Rarement pris à défaut, le joueur formé à Lorient boucle encore un match de qualité.

Sampaoli l'a fait sortir, au profit de Gueye pour le dernier quart d'heure, afin de préserver Guendouzi pour le Classico dimanche.

7. Boubacar Kamara - 6,5/10

FBL-EUR-C3-LAZIO-MARSEILLE
Kamara gagne un duel face à Pedro puis s'échappe. / FILIPPO MONTEFORTE/GettyImages

Certes, le carton jaune qu'il a reçu vient quelque peu entacher sa prestation. Néanmoins, Kamara a continué dans la lignée des performances qu'il réalise depuis plusieurs semaines. Indiscutable dans l'entrejeu, il a brillamment assuré l'équilibre.

Du haut de ses 22 ans, le minot joue comme un briscard et fait un bien fou à son équipe. On note d'ailleurs sa belle capacité à conserver le ballon quand il le faut.

8. Pol Lirola - 6/10

Paul Lirola, Manuel Lazzari
Pau Lirola n'a pas fait son meilleur match, mais bien fait le job. / Silvia Lore/GettyImages

Positionné dans un rôle inédit, en tant que piston gauche, l'Espagnol a dû bousculer ses habitudes. Pour empêcher la relation Milinkovic-Savic - Felipe Anderson notamment. Le sens du sacrifice diront certains. En tout cas, Lirola a joué avec ses qualités et beaucoup de sérieux. Forcément moins en vue que d'emblée, dans une position qui lui était peu commode, l'ancien de la Fiorentina a tout de même tenté d'apporter son talent offensif.

Il est d'ailleurs impliqué sur la plus chaude action de la première période, avec un bon service pour Ünder. Dieng qui l'a remplacé en seconde période a aussi beaucoup apporté, dans un rôle forcément différent.

9. Dimitri Payet - 6/10

Dimitri Payet a dicté le tempo pour l'OM à Rome.
Dimitri Payet a dicté le tempo pour l'OM à Rome. / Silvia Lore/GettyImages

C'est très simple, le milieu offensif et meneur de jeu de l'OM n'a pas eu son rayonnement habituel, ni la fraîcheur physique qui a pu l'accompagner durant les dernières semaines, mais il a une fois encore apporté beaucoup de justesse technique. Après l'heure de jeu, on a même cru qu'il allait donner l'avantage à l'OM avec une frappe enroulée, finalement envoyée en corner.

Au final, Payet n'a pas sorti sa meilleure prestation de l'année. Mais le Réunionnais a démontré toute son importance.

10. Arkadiusz Milik - 5,5/10

Arkadiusz Milik n'a pas encore trouvé son rythme après une longue absence.
Arkadiusz Milik n'a pas encore trouvé son rythme après une longue absence. / Silvia Lore/GettyImages

Il constitue la petite déception du soir côté Marseillais. Encore trop juste physiquement, le Polonais n'a pas franchement eu le rendement espéré en terres romaines ce jeudi. Aligné pour la deuxième fois consécutive par Sampaoli, l'avant-centre n'a pas posé de problème à la défense de la Lazio. Milik s'est alors contenté de jouer propre et de perdre le moins de ballons possibles, c'est déjà ça...

11. Cengiz Ünder - 8/10

FBL-EUR-C3-LAZIO-MARSEILLE
Ünder a causé beaucoup de souci à la Lazio ce jeudi. / FILIPPO MONTEFORTE/GettyImages

Le meilleur Olympien sur la pelouse sans le moindre doute. Le Turc a été dans tous les bons coups. Il a réussi à accélérer quand il le fallait, puis à temporiser lorsqu'il le fallait. Le détonateur du jeu des Ciel et Blanc. Nous avions notamment l'impression que chaque occasion ne pouvait provenir que de lui, depuis son aile droite.

En première période, il réalise une superbe action en solitaire avant de frapper et malheureusement se faire contrer. Dans la foulée, il envoie un bel enroulé repoussé par Stakoshka.

facebooktwitterreddit