La virgule de Ronaldinho, pour l'amour du foot

Benoît Lesueur
La célébration samba, classique des cours de récré.
La célébration samba, classique des cours de récré. / Luis Bagu/Getty Images
facebooktwitterreddit

Aussi élégante qu’humiliante pour ses victimes, la virgule est une référence dans le football. Véritable boss finale des gestes de cours de récréation, la virgule est une authentique inspiration.


Vous êtes plutôt virgule ? Flip flap ? Elástico peut-être ? Qu’importe, vous n’avez que d’yeux pour l’un, si ce n’est le plus beau geste technique du football. Sauf quand c’est Florian Thauvin qui tente de le faire bien entendu. Ici on parle de la virgule, la vraie, celle de Ronaldinho. Alors certes, ce dernier ne l’a pas inventé.

Si l’on en croit les livres d’histoires comme Wikipédia, Sérgio Echigo, footballeur brésilien d’origine japonaise, serait l’inventeur de la virgule. Petite leçon d’exécution pour les plus novices. Pour faire une virgule, il faut passer le ballon sur l’extérieur du pied par un crochet extérieur, et d’un mouvement très rapide le rabattre sur l’intérieur du pied. Cela entraînera un changement de direction très rapide du ballon. Ça c’est pour la théorie.

Youtube et Total 90

Pour la pratique, rien de tel que de s’enfiler toutes les compilations de Ronaldinho qui existent sur Youtube. Une bonne vieille vidéo d'époque pixélisée qui fera quand même saliver. Tout enfant né dans les années 90 est passé par cette étape. Se passer en boucle et encore en boucle Ronnie qui se tord le pied dans tous les sens pour humilier ses adversaires. On se disait peut-être qu’avec les mêmes chaussures on réussirait mieux, alors on suppliait les parents pour nous offrir cette paire collector.

De grandes chaussures impliquent de grandes responsabilités.
De grandes chaussures impliquent de grandes responsabilités. / CESAR RANGEL/Getty Images

Une fois chaussé, rendez-vous dans le jardin pour débuter ce long périple vers la virgule. Alors bien sûr, pour les petits génies du ballon le geste est assimilé en deux tentatives. Pour d’autres, comme les footballeurs qu’on qualifie de travailleur, façon classe de dire qu’il n’est pas beau à voir joué (c’est vous qui pensez à Blaise Matuidi), il faut passer des heures et des heures à s’entraîner pour rentrer sa première virgule.

Après quelques chevilles foulées et autres genoux tordus, on arrive enfin à le faire. On est dans son jardin, à l’entraînement, ou au city du quartier, mais on vient d’imiter Ronaldinho, Ronnie.

La technique désormais acquise, on ne passe pas un match avec les copains sans tenter sa virgule. Suffit que celle-ci s’enchaîne avec un petit pont, pour le rabâcher à vos potes jusqu’à la fin des temps. « Haha on vous a battu 5-0. – Ouais mais tu te rappelles quand je t’ai mis une virgule petit pont il y a deux semaines au city stade ?  ». 

Des terrains à la console

La virgule est aujourd’hui devenue une référence en matière de gestes techniques dans le football. Elle a également sa place dans FIFA ou PES. Après avoir passé son enfance dans le jardin à faire sa première virgule avec ses pieds, nous voilà aujourd’hui les fesses dans notre canapé à s’entraîner avec les pouces. Et comme quand on était petit, une fois qu’on a compris le truc, on ne peut pas s’empêcher de le tenter à chaque match et d’en abuser.


Que ce soit sur un terrain ou à travers un écran, la virgule reste élégante, bien qu’humiliante pour sa victime. Quand Ronnie fait sa virgule, il apporte au football sa signature, la signature de tous les joueurs de ballon qui aujourd’hui font la virgule ponctuée d’un magnifique « shh shh ».

facebooktwitterreddit