Premier League

La Premier League instaure des peines de prison et des interdictions de stade pour faire face aux débordements

Emmanuel Lanoe
Patrick Vieira, l'entraineur de Crystal Palace, avait été victime de violence à la fin de rencontre face à Everton à Goodison Park.
Patrick Vieira, l'entraineur de Crystal Palace, avait été victime de violence à la fin de rencontre face à Everton à Goodison Park. / Visionhaus/GettyImages
facebooktwitterreddit

La Premier League et le football anglais ont récemment été impactés par plusieurs débordements. Pour faire face à ces problèmes, les instances du football anglais ont dévoilé ce lundi une mesure radicale.

Après plusieurs mois sans supporters dans les stades en raison de la circulation trop importante du Covid, le retour des fans était attendu de tous au début de la saison dernière. Pourtant, le constat à très vite été amère. Débordements et envahissements de terrain, bagarres et engins pyrotechniques régnaient en maîtres dans les enceintes européennes lors de l'exercice précédent.

La police impliquée

Pour contrer tout ça, la Premier League a décidé de durcir les sanctions à l'égard des contrevenants. Et de luter ainsi que limiter les violences et agressions, comme ça a pu être l'être avec l'attaquant de Sheffield United, Billy Sharp et l'entraineur de Crystal Palace, Patrick Vieira.

"Tous les supporters doivent se sentir en sécurité lors des matchs. C'est pourquoi le football s'est uni pour lutter contre l'entrée sur le terrain sans autorisation, les bombes fumigènes et les pyros, et d'autres comportements criminels. Tous les contrevenants identifiés seront signalés par les clubs à la police et des poursuites pourraient entraîner un casier judiciaire permanent, ce qui pourrait affecter leur emploi ainsi que leur scolarité, mais également entraîner une peine de prison. En outre, toute personne qui entre sur le terrain et les personnes identifiées portant ou utilisant des pièces pyrotechniques ou des bombes fumigènes recevront désormais une interdiction automatique de stade", est-il indiqué dans le communiqué joint de la Premier League et de l'EFL, qui gèrent le football professionnel anglais.

Une annonce retentissante, qui a le mérite d'être claire.

facebooktwitterreddit