Ligue des Champions

La nouvelle sortie polémique de la ministre des Sports après la finale de Ligue des Champions

Olivier Halloua
Amélie Oudéa-Castera ne lâche pas l'affaire.
Amélie Oudéa-Castera ne lâche pas l'affaire. / Stephane Allaman/ALeA/GettyImages
facebooktwitterreddit

Avant son audition au Sénat, la ministre des sports Amélie Oudéa-Castera en a remis une couche sur les supporters de Liverpool. Pour elle, les fans des Reds n'étaient pas aussi bien encadrés que ceux du Real Madrid en finale de Ligue des champions.


La nouvelle ministre des sports débute dans la tourmente son mandat. Amélie Oudéa-Castera a été encore interrogé sur sa gestion ainsi que ses déclarations autour de la sécurité du Stade de France.

La néophyte du gouvernement a eu, tout comme le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin un discours virulent envers les supporters de Liverpool après la tourmente de la finale de Ligue des champions remportée par le Real Madrid (0-1). Ce mercredi matin, elle persiste et signe.

L'opinion publique et les fans de football n'y croient pas

Dans un entretien chez L'Equipe et le Parisien, la dirigeante repasse une couche. "Ce que je tiens à exprimer au club de Liverpool, c’est que c’est un immense club qui a marqué l’histoire du football, qui fait rêver des générations d’enfants dont les miens. Il y a eu un certain nombre de comportements qui n’auraient pas dû se produire, et probablement ce que je perçois à ce stade comme un déficit d’encadrement.

Ce qui est ressorti des témoignages de tout le monde, c’est qu’il y a eu une grande différence entre la façon dans le club du Real Madrid avait encadré les supporters et celle beaucoup plus libre, diffuse, de Liverpool", a scandé Oudéa-Castera.

Elle est appelée à s'expliquer devant le Senat ce mercredi à 17h avec Gérald Darmanin et a publié un message belliqueux sur Twitter. "Ne pas cracher sous la pression. Marche ce matin vers le conseil des ministres", peut-on lire. Pas sûr qu'elle réussira à convaincre l'opinion publique qui semble prendre parti pour l'Angleterre dans cette affaire.

facebooktwitterreddit