Ligue 1

La guerre est déclarée entre l'OL et ses ultras avant le derby face à l'ASSE

Quentin Gesp
Le torchon brûle entre l'OL et ses ultras
Le torchon brûle entre l'OL et ses ultras / FRANCK FIFE/GettyImages
facebooktwitterreddit

Alors que le match entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille a été reprogrammé pour février, les supporters de l'OL sont de nouveau au coeur de la polémique après le déploiement d'une banderole lançant le derby. Depuis, le torchon brûle entre le club et ses ultras.


La relation complexe entre l'Olympique Lyonnais et ses groupes de supporters a-t-elle atteint un point de non-retour ? C'est en tout cas ce que laisse à penser les derniers événements autour du club rhodanien.

Mercredi, une banderole lançant le derby était déployée par les ultras lyonnais. Un simple "Ils sont à l’agonie… Achevez-les", à l'attention des joueurs de l'OL et visant l'AS Saint-Etienne. Un message fort, qui n'a pas été bien reçu par la direction du club lyonnais, dans le viseur de la LFP et de la FFF ces dernières semaines.

L'OL visé par ses supporters

Car les supporters lyonnais ont été acteurs de débordements notamment lors de Lyon-Marseille et de Paris FC-Lyon ces dernières semaines. Deux matchs arrêtés, celui de Coupe de France menant à une élimination sur tapis vert.

L'OL avait donc répondu par le biais d'un tweet simple et clair : "Aucune rivalité sportive ne peut justifier de tels propos."

Mais voilà, cette réponse laconique n'a pas été du goût des supporters, en témoigne la réponse fracassante du groupe ultra "Lyon 1950", qui s'est fendu d'une réponse visant l'OL.

"L’OL semble avoir non seulement perdu les coordonnées du groupe pour lui adresser en privé ses remarques, mais également toute notion de ce qui fait le sel du derby (ingrédient nécessaire à la popularité fortement rémunératrice en temps normaux d’un match contre le 20eme du championnat) : à savoir piques et chambrages, réponses et railleries", peut-on notamment lire dans ce communiqué.

"Voir « l’institution » Olympique Lyonnais communiquer avec pareille fermeté et intransigeance leurs exigences d’excellence à ses joueurs intermittents, sensibles et dilettantes afin de sortir de cette molle et indigne 11ème place", poursuit le communiqué fusillant la direction lyonnaise.

Avant un dernier : "En espérant n'avoir trahi, heurté ou choqué aucune personne, institution ni premier degré prompt à l'indignation soyez assurés de notre sincérité." Ambiance...

facebooktwitterreddit