Mercato

La bonne affaire mercato pour le RC Lens : Mohamed Daramy

Kristen Collie
Mohamed Daramy face à Paul Pogba en Europa League.
Mohamed Daramy face à Paul Pogba en Europa League. / Pool/Getty Images
facebooktwitterreddit

En marge du retour d'Arnaud Kalimuendo au PSG après un prêt prolifique, le RC Lens serait bien inspiré de scruter au Danemark, en quête d'un successeur au jeune Parisien.


Dans une sphère où les différents acteurs de la planète mercato alimentent rumeurs et spéculations, 90min tente de lier le rationnel au pertinent, en proposant des alternatives séduisantes aux clubs en quête de renforts. Aujourd'hui, nous consacrons notre rubrique à une opportunité à saisir pour le RC Lens : Mohamed Daramy.

Fiche d'identité : statistiques, âge, valeur marchande, note FIFA 21...

Briony Painter/90min

L'un des plus grands talents danois

L'intérêt majeur de s'intéresser au prodige de 19 ans ? Son talent brut. "C’est un wonderkid (pépite, ndlr), assure Michel Davidsen suiveur du FC Copenhague pour le journal danois B.T. Malgré son jeune âge et au-delà de son talent indéniable, il a déjà pas mal d’expérience et désormais tout le monde attend qu’il explose", précise-t-il.

Auteur de ses débuts professionnels le 27 septembre 2018, à seulement 16 ans, lors d'un troisième tour de Coupe où il inscrit également son premier but, le diamant de Kobenhavn (en version originale) connaît, depuis, une ascension fulgurante.

"Mohamed Daramy et l’attaquant de 17 ans Wahid Faghir (5 buts cette saison avec Vejle, ndlr) sont les joueurs les plus prometteurs du championnat danois. "

Michel Davidsen

"À Copenhague la concurrence est rude, surtout pour les jeunes joueurs, alors se faire une place dans l'effectif à 17 ans c’est un vrai exploit", argue Davidsen. Intégré à la rotation de l'équipe lors de la saison 2019-2020 (39 matchs, 4 buts et 4 passes décisives tcc), Daramy s'est aujourd'hui imposé comme un titulaire sur l'aile droite de l'actuel troisième du championnat.

FBL-EUR-U21-ISL-DEN
Mohamed Daramy lors de l'Euro U21 avec le Danemark. / FERENC ISZA/Getty Images

Une "étincelle créative"

L'international Espoirs danois (6 sélections) est l'archétype de l'ailier moderne. Rapide, vif et percutant :

"C’est un joueur de percussion, qui va très vite et aime éliminer. C’est une étincelle créative qui essaie toujours de faire des différences. "

Michel Davidsen

"C’est aussi un « team player », ajoute notre confrère danois. Il essaie toujours de mettre dans les bonnes dispositions ses coéquipiers. Ce n’est pas le stéréotype du jeune ailier trop individualiste, se permet-il de nuancer ensuite.

Cette saison, on sent qu’il a passé un cap. Il a fait de gros progrès et utilise son incroyable vitesse à bon escient. Il a gagné en maturité dans son jeu même si on attend de lui qu’il soit plus décisif (4 buts et 2 assists en 22 matchs cette saison, ndlr)".

Un successeur de Kalimuendo

Ailier droit de formation, le joueur d'origine sierra-léonaise joue régulièrement au poste d'avant-centre et moins fréquemment sur l'aile gauche. Une polyvalence qui a de quoi séduire le RC Lens, en quête d'un successeur à Arnaud Kalimuendo, dont le retour au PSG est programmé à la fin de la saison.

FBL-FRA-L1-LENS-LORIENT-fbl
Arnaud Kalimuendo s'est mis en valeur lors de son prêt au RC Lens. / FRANCOIS LO PRESTI/Getty Images

Auteur de 7 buts et 4 passes décisives en 24 matchs, le titi parisien a parfaitement pallié la blessure d'Ignatius Ganago sur le front de l'attaque sang et or. Des performances qui pourraient convaincre le club parisien de le rapatrier ou le vendre au plus offrant. Dans ce cas de figure, un joueur du profil de Daramy comblerait parfaitement cette perte.

Annoncée dans le viseur du Red Bull Salzbourg mais aussi de clubs français comme l'OM, l'AS Monaco, Lille et le FC Nantes, le championnat de France s'imposerait comme le parfait tremplin pour la jeune pépite :

"Signer en Ligue 1 serait une parfaite étape pour lui. Un championnat de transition avant d’attirer l’œil de clubs plus huppés de Bundesliga ou de Premier League. "

Michel Davidsen

"Il devra signer dans un club qui lui laisse le temps de se développer et lui donne du temps de jeu, conseille avec pragmatisme le journaliste de B.T. De préférence dans une équipe au plan de jeu offensif. Je ne pense pas qu’il ait le potentiel de s’imposer directement dans un grand club de Ligue 1, mais une équipe comme Lens, c’est une bonne idée."

Un prix aux alentours de 10 M€

"Il faudra payer cher pour le recruter", prévient cependant Michel Davidsen. Évalué à 4 M€ selon le site spécialisé Transfermarkt, le FC Copenhague ne compte pas brader son joyau. Après avoir vendu Denis Vavro à la Lazio Rome pour 10,5 M€ et Robert Skov à Hoffenheim contre 10 M€, le club danois entend bien réaliser une vente record.

En prenant en considération l'énorme potentiel du joueur tout en le remettant en perspective avec le contexte économique actuel, une somme avoisinant les 10 M€ pourrait satisfaire les dirigeants du FCK.

Pas de quoi effrayer l'actionnaire lensois Joseph Oughourlian, qui a dépensé près de 20 M€ lors du dernier mercato estival - dont 8,5 M€ pour le seul Seko Fofana - et qui compte bien renforcer son effectif à l'orée d'une potentielle saison européenne.

facebooktwitterreddit