Olympique de Marseille

L'OM tacle ses fauteurs de trouble via un communiqué

Olivier Halloua
L'OM risque gros
L'OM risque gros / NICOLAS TUCAT/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Olympique de Marseille n'a pas du tout apprécié les nombreux incidents dans les tribunes du Vélodrome ce mardi soir (0-1). La direction phocéenne a condamné ses agissements et espèrent pouvoir éviter une sanction.

L'Olympique de Marseille tente un dernier coup de poker. Au vu des nombreux incidents dans les tribunes du Vélodrome lors de la réception de l'Eintracht Francfort (0-1), l'OM est sous le coup d'un huis-clos total dans les prochaines semaines.

Alors, Marseille a publié un communiqué pour dénoncer les agissements de certains supporters lors de cette rencontre de Ligue des champions.

Objectif : se dédouaner des problèmes

Ce communiqué publié jeudi soir n'a pour but qu'une tentative de se de dédouaner des événements observés. "Le match de Ligue des Champions entre l’Olympique de Marseille et l’Eintracht Francfort ce mardi 13 septembre a été marqué par des jets de fumigènes et d’engins pyrotechniques dans le secteur nord-ouest du stade. 

L’Olympique de Marseille regrette profondément ces actes et tient, par ce communiqué, à condamner fermement le comportement des individus qui en sont auteurs. 

Ces dernières semaines, le club a travaillé étroitement et positivement avec les autorités publiques mais également avec ses groupes de supporters pour éviter tout type d’incident, hors et dans le stade, et garantir ainsi l’organisation de matchs sûrs et sécurisés.  

Alors qu’aucun débordement majeur n’est survenu en marge du match, le club ne peut tolérer qu’une ambiance si exceptionnelle ne soit gâchée par les actes irresponsables de quelques individus.

De tels comportements dépassent nettement l’entendable : au-delà d’être dangereux, ils entachent l’image du club, de ses supporters et de l’atmosphère unique qui caractérise notre stade.

L’Olympique de Marseille réaffirme son engagement à travailler avec les autorités publiques pour identifier ces individus, punir ces comportements, et s’assurer que de tels incidents soient définitivement bannis de notre stade", a écrit la formation sudiste sur son site officiel.

Deux enquêtes sont en cous concernant Marseille : une sur les problèmes survenus à Tottenham et une autre sur ceux face à Francfort.

facebooktwitterreddit