L'OM sera condamné à libérer un Dario Benedetto qui a le mal du pays

Dario Benedetto
Matthew Ashton - AMA/Getty Images

En marge d'un entretien à Fox Sports, mercredi, Dario Benedetto a divisé sur les réseaux sociaux en réitérant son souhait de vouloir revenir un jour à Boca Juniors.

Visiblement pressé par le temps, le buteur argentin de l'Olympique de Marseille ne sait plus où donner de la tête. Quelque peu déboussolé et partagé entre un amour indéfectible avec son ancien amour et une formation qui devrait lui permettre de découvrir la plus prestigieuse des compétitions européennes, Dario Benedetto sème le trouble et divise sur les réseaux sociaux.

Benedetto : "J'aurai toujours envie de revenir à Boca"

Lors d'une interview à Fox Sports, le buteur phocéen n'a pas fait dans la dentelle en répétant le mot "Boca" à de nombreuses reprises au cours de l'entretien.

Nostalgique de ses plus belles années chez les Xeneizes, le natif de Berazategui en Argentine reconnait néanmoins retrouver certaines similitudes depuis son arrivée à Marseille. Le Stade Vélodrome, les supporters, la chaude ambiance d'une ville qui respire le football, tous ces éléments lui rappellent aussi inlassablement la ferveur de la Bombonera, antre mythique qui a façonné par la même occasion sa carrière :

"Il faut que je sois réaliste, je ne vais pas mentir et je ne vais me mentir à moi-même. J'aurai toujours envie de revenir à Boca. (...) Cela me rend fou de me dire que je pourrais avoir la possibilité de revenir à Boca. J'espère pouvoir le faire un jour. (...) Je ne veux pas revenir à Boca juste pour dire que je suis revenu, mais avec la faim que j'ai toujours eu en enfilant ce maillot. Je suis à Marseille, qui va disputer la Ligue des Champions, je profite. Mais je serai heureux si la possibilité se présente, que ce soit bientôt ou plus tard."

Dario Benedetto

Toujours divisé sur la question, il suffit d'un simple coup de téléphone pour faire basculer définitivement l'avenir de l'attaquant marseillais qui est déjà dans les starting-blocks, prêt à sauter sur la moindre occasion pour s'offrir un vol sans retour en Argentine.

Des motivations compromises ?

Inévitablement, en prononçant ces quelques mots, Dario Benedetto a semé le trouble auprès des supporters marseillais qui restent divisés sur la question. Certains y voient une certaine forme de provocation quand d'autres estiment qu'il a simplement clamé son amour pour Boca. Un imbroglio qui interroge et inquiète.

Dans ce contexte, le risque est maximal pour les dirigeants marseillais qui pourraient se retrouver avec un joueur qui a le mal du pays et qui pourrait s'éloigner encore un peu plus des ambitions fixées l'été dernier lors de son arrivée sur la Canebière. Pourtant, ce n'est pas faute de faire des efforts et de s'investir au maximum afin de s'intégrer pleinement dans sa nouvelle expérience de vie.

Depuis qu'il a posé un pied à terre, Dario Benedetto apprend, se perfectionne et commence à comprendre le Français. Une langue qui a pu l'effrayer, l'isoler, et le rendre encore un peu plus mélancolique. Une barrière visiblement sur le point d'être franchie. :

"Je comprends tout ce que les gens me disent. Pour parler, ça commence à venir. C'est très dur, car je suis arrivé en ne comprenant rien et en ne parlant pas du tout la langue."

Dario Benedetto

Le grand attaquant que l'OM espérait ?

Au sortir d'un exercice encourageant, sans être transcendant, Dario Benedetto a reçu la faveur des fans olympiens qui ont jugé sa saison intéressante mais loin d'être affriolante.

Sur les réseaux sociaux, quelques sondages se sont multipliés pour évaluer la qualité de l'exercice produit par le buteur argentin. Les réponses sont partagées et laissent entrevoir un premier doute sur les capacités du joueur à répondre aux exigences de la Ligue des Champions. Avec seulement 11 buts au compteur en 26 matchs de Ligue 1, au sein d'une formation qui a terminé à la deuxième place du classement, Dario Benedetto a affiché plusieurs carences inhabituelles, traversé une période de doutes, et parfois remis en question sa faculté à conserver un certain mental dans les phases plus délicates à gérer.

Et à l'approche de la Coupe aux grandes oreilles, plusieurs interrogations subsistent autour de l'Argentin. Une seule réponse est possible et elle se trouve sur le terrain. Aux Marseillais de ne pas commettre une erreur en conservant un joueur contre son gré.