Olympique de Marseille

L'OM juge les sanctions de la LFP trop sévères

Hubert De Thé
Après le match Angers-Marseille, de violents incidents avaient éclaté entre supporters.
Après le match Angers-Marseille, de violents incidents avaient éclaté entre supporters. / JEAN-FRANCOIS MONIER/GettyImages
facebooktwitterreddit

Un point de retrait avec sursis et l'interdiction pour ses supporters de se déplacer jusqu'à la fin de l'année, voilà les sanctions infligées contre l'OM après les incidents survenus à Angers. Pour le club phocéen, cette décision apparait "comme très sévère".


Ce mercredi 6 octobre, les membres de la Commission de la discipline de la LFP ont enfin rendu leur verdict sur les suites de Angers-OM. Pour rappel, des affrontements avaient eu lieu après le coup de sifflet final de cette rencontre disputée le 22 septembre dernier.

Plusieurs supporters de l'OM avaient notamment quitté le parcage visiteur pour aller en découdre avec le Kop angevin. Des jets de pétards mais également d'une bombe agricole auraient notamment été le déclencheur de ces incidents.

"Cela me paraît très sévère"

La Ligue de Football Professionnel a en tout cas décidé de sanctionner le club phocéen d'un point de retrait avec sursis qui s'étendra sur une période d'un an. À cela s'ajoute, "la fermeture de l’espace visiteurs de l’Olympique de Marseille pour les matchs disputés à l’extérieur jusqu’au 31 décembre 2021".

Selon Jacques Cardoze, le directeur de la communication de l'OM, ces sanctions apparaissent cependant comme disproportionnées. "Cela me paraît très sévère, tant le retrait de point avec sursis que l'interdiction de déplacement pour nos supporters, surtout pour un match qui est allé à son terme et lors duquel auquel blessé n'a été enregistré", a ainsi déclaré l'ancien journaliste auprès de l'AFP.

facebooktwitterreddit