Olympique de Marseille

L'OM fracasse le FC Bâle avant le retour en Europa Conference League

Alexis Goudlijian
Pablo Longoria et Frank McCourt, les patrons de l'OM.
Pablo Longoria et Frank McCourt, les patrons de l'OM. / Xavier Laine/GettyImages
facebooktwitterreddit

Par le biais d'un communiqué, l'Olympique de Marseille s'est payé le FC Bâle ce mardi. Alors que les supporters phocéens sont interdits de déplacement jeudi soir, mais que la formation suisse propose au 12ème homme olympien de venir, les Ciel et Blanc ont déploré des annonces contradictoires.


Le climat se tend quelque peu entre les dirigeants de l'Olympique de Marseille et ceux du FC Bâle, à deux jours maintenant du huitième de finale retour de Ligue Europa Conférence. En cause ? La présence ou non de supporters olympiens en Suisse jeudi soir. Initialement, le douzième homme marseillais s'est vu interdire l'accès au Parc Saint-Jacques par les autorités bâloises, suite aux échauffourées constatées devant le Vélodrome la semaine passée.

Mais de son côté, le club suisse est passé outre l'interdiction de parcage visiteurs et a proposé aux fans olympiens de venir assister à la rencontre dans des gradins traditionnels. Une décision louable pour certains, dangereuse aux yeux d'autres. Et notamment pour la direction phocéenne, qui craint pour la sécurité de ses supporters et dénonce des informations contradictoires.

L'OM s'en prend au FC Bâle

«L’Olympique de Marseille dénonce les informations contradictoires du FC Bâle concernant l’accueil de ses supporters, à l’occasion du match retour d’UEFA Europa Conference League, jeudi prochain en Suisse. En publiant hier après-midi sur son site internet de nouvelles modalités de billetterie réservée aux supporters marseillais, tout en leur refusant l’accès au parcage visiteurs, pourtant prévu lors des réunions préparatoires, le FC Bâle a créé un contexte d’organisation, illisible, unique et dangereux», a dénoncé la direction marseillaise dans un communiqué publié ce mardi.

«Le parcage visiteurs reste la meilleure option pour garantir la sécurité de nos supporters, comme cela est prévu pour n’importe quel déplacement et dans n’importe quel stade d’Europe. Dans les conditions actuelles, les supporters se retrouveraient livrés à eux-mêmes. Nous demandons, une énième fois, au FC Bâle d’échanger avec la police bâloise et de revoir sa position pour offrir les meilleures conditions d’accueil», peut-on ensuite lire.

Des propos parfaitement clairs, qui devraient rapidement susciter une réaction du côté du FCB...

facebooktwitterreddit