Olympique Lyonnais (OL)

L'OL pose un ultimatum à Peter Bosz

Olivier Halloua
Peter Bosz  pourrait ne pas passer l'hiver.
Peter Bosz pourrait ne pas passer l'hiver. / BSR Agency/GettyImages
facebooktwitterreddit

Peter Bosz se retrouverait isolé et sous pression suite aux mauvais résultats de son équipe. La direction de l'Olympique Lyonnais envisagerait déjà de s'en séparer avant la longue trêve due à la Coupe du Monde 2022.

L'Olympique Lyonnais obligé de changer de fusil d'épaule à la mi-saison ? Peter Bosz ne ferait déjà plus l'unanimité en interne suite aux mauvais résultats de l'OL avec un calendrier en amont favorable. Sans Coupe d'Europe à jouer, l'écurie rhodanienne a déjà perdu deux fois et fait un match nul.

De plus, le contenu sur le terrain est toujours aussi poussif. En l'état, Vincent Ponsot dresse un bilan peu reluisant du travail de son tacticien.

Il pourrait de pas passer l'hiver

En conférence de presse, le directeur du football a bien précisé qu'un potentiel changement d'entraîneur interviendrait avant 2023.

"Les critiques, on les entend, on peut les comprendre. Après nous, on est plus sur des démarches moyen-long terme (...) La saison dernière n’a pas été bonne et on a décidé, parce qu’on a fait une analyse, de maintenir Peter (Bosz) en place. Et on a été convaincus de notre choix.

Par contre, bien évidemment, il y a une exigence de résultats. On a changé l’effectif, l’état d’esprit, on a changé en accord avec lui plein de choses, on estime qu’il y a tout aujourd’hui pour performer.

Et donc, on attend des résultats. Mais on ne fonctionne pas en disant que si dimanche, il se passe quelque chose, on va prendre telle décision. Peter a des objectifs à remplir fixés à la trêve Coupe du monde (15e journée), il en a à la 19e journée qui existent depuis le départ avec des temps de passage. Ces objectifs resteront entre Peter et nous.

L’exigence, on l’a vis-à-vis de lui et il a cette même exigence vis-à-vis de lui-même. Il est tout à fait conscient de cette situation et qu’on attendra pas le mois de février ou le mois de mars", a souligné un Ponsot déjà agressif envers son entraîneur.

L'Equipe révèle que cet objectif est en fait un ultimatum : Lyon doit être sur le podium avant le début de la Coupe du monde 2022 sinon Bosz serait immédiatement remercié. Les deux prochaines rencontres sont face au Paris Saint-Germain puis le RC Lens...

facebooktwitterreddit