L'explication derrière le futur maillot de l'Olympique Lyonais qui fait polémique

FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-LYON
VALERY HACHE/Getty Images

À l'occasion des 70 ans de l'Olympique Lyonnais, l'équipementier officiel du club rhodanien aurait confectionné un maillot "anniversaire" à priori simpliste. Analyse après un cliché dévoilé par le célèbre site Footy Headlines.

La révolte est sonnée de la part des supporters qui ont déjà mis en ligne une pétition pour retirer ce maillot décrit comme "basique" sur les réseaux sociaux. En l'absence de sponsor, et face à la qualité amoindrie du cliché dévoilé par le site Footy Headlines, la future tunique des Lyonnais sonne vierge de toute ambition. Seule une inscription en lettres dorées de la date de création du club figure au-dessus du fanion. Pour le reste, le visuel semble très peu travaillé contrairement aux années précédentes où le club lyonnais avait fait sensation avec la vente de son maillot "3D" en hommage aux frères Lumière.

Une question de standing

Une approche marketing, merchandising: en Europe, les clubs sont étiquetés par les équipementiers selon trois catégories distinctes qui définissent les statuts selon le standing et la prestance à l'international.

De ce fait, la Juventus, le Real Madrid, le FC Barcelone, Manchester United, le Bayern Munich ou encore Arsenal sont classés dans la première catégorie. Un privilège qui est le fruit d'une exposition médiatique conséquente et qui permet à ces heureux élus de bénéficier d'un traitement approfondi de la part des équipementiers qui vont investir plus de moyens et de temps dans le design et l'élaboration de motifs graphiques détaillés et minutieux. Ce procédé, forcément plus onéreux, doit permettre également d'éviter la reproduction ou les contrefaçons en sublimant les tuniques de détails parfois imperceptibles à première vue.

En toute logique, l'Olympique Lyonnais figure dans le chapeau deux, avec un potentiel sportif intéressant mais une visibilité moins importante que ses prédécesseurs. Cette disposition "tactique" implique par conséquence un travail quelque peu moins élaboré en bénéficiant d'un template basique. Un terme qui désigne un design reproductible pour les équipementiers qui ont simplement besoin de changer la couleur ou le logo.

Dans cette configuration, Adidas ou encore Nike peuvent se permettre de réaliser des marges plus conséquentes à défaut de les bonifier et de les perfectionner. Une explication qui ne devrait cependant pas convaincre les fans lyonnais qui ont déjà annoncé son boycott.