Ligue 1

L'équipe type 90min de la 33e journée de Ligue 1

Olivier Halloua
Dimitri Payet a inscrit le seul doublé de cette journée.
Dimitri Payet a inscrit le seul doublé de cette journée. /
facebooktwitterreddit

Cette 33ᵉ journée était charnière dans la fin de saison en Ligue 1. Plusieurs chocs pour le maintien, des confrontations pour l'Europe et même un derby, tout y était pour un mercredi sucré. Finalement, une équipe-type se dégage avec quelques habitués mais surtout des surprises. L'AS Monaco rassemble le plus de joueurs après sa victoire décisive face à l'OGC Nice, l'OM et Strasbourg en placent deux.


1. Marco Bizot (Brest)

Marco Bizot
Marco Bizot / Sylvain Lefevre/GettyImages

Plusieurs parades décisives pour Marco Bizot contre l'Olympique Lyonnais (2-1). Il a sauvé à plusieurs reprises le Stade Brestois de situations compliquées. Face à Moussa Dembélé ou Karl Toko-Ekambi notamment, l'international Néerlandais s'est interposé. Une prestation qui a rapporté trois points aux siens.

2. Achraf Hakimi (PSG)

Achraf Hakimi
Achraf Hakimi / John Berry/GettyImages

Alerte, nous avons retrouvé Achraf Hakimi ! En piston droit, nous ne sommes pas surpris de le voir encore plus incisif. L'international Marocain a apporté du soutien devant et créer du mouvement sur son aile. Moins de tâches défensives pour plus d'apport dans la zone adverse. Le joueur qui a touché le plus de ballons dans les trente mètres du SCO.

3. Yunus Abdelhamid (Reims)

Yunis Abdelhamid
Yunis Abdelhamid / DENIS CHARLET/GettyImages

Yunis Abdelhamid a fait un retour fracassant dans le onze du Stade de Reims. Le capitaine rémois a été régulier du début à la fin. Une présence aérienne, des duels toujours remportés et une relance assurée. Le but de Renato Sanches est un exploit individuel où il ne peut rien faire. Dans les dernières minutes, le roc stadiste a offert la victoire à son équipe d'une frappe magnifique à l'entrée de surface (2-1). Une belle récompense.

4. Benoît Badiashile (Monaco)

Benoît Badiashile
Benoît Badiashile / Jonathan Moscrop/GettyImages

Quel plaisir de revoir Benoît Badiashile avec ce niveau d'exigence. L'international Espoirs a contenu parfaitement la fougue de Kasper Dolberg, transparent. On se souvient de plusieurs retours dans les pieds permettant à son gardien d'être soulagé. Une belle activité aérienne pour conclure le tout. Un roc à la hauteur du derby.

5. Caio Henrique (Monaco)

Caio Henrique
Caio Henrique / VALERY HACHE/GettyImages

Quelle activité de Caio Henrique ! Nous l'avons peu vu dans les buts, comme le reste de son équipe. Il s'est fendu de quelques percées ou passes judicieuses. En revanche, un repli défensif parfait et une gestion de la profondeur délicieuse. Un abattage défensif de haut niveau qui a permis de remporter ce derby.

6. Jean-Ricner Bellegarde (Strasbourg)

Jean-Ricner Bellegarde
Jean-Ricner Bellegarde / Eurasia Sport Images/GettyImages

La plaque mouvant du milieu de terrain du RC Strasbourg. Jean-Ricner Bellegarde a contenu les contres bretons et les a désamorcés tôt. Un gros volume de jeu associé et un rendement de plus de 85% à la passe. En tant que numéro 8, il a pu offrir une passe décisive magnifique à son attaque. Une performance parfaite dans une rencontre décisive pour son équipe.

7. Aleskandr Golovin (Monaco)

Aleksandr Golovin
Aleksandr Golovin / VALERY HACHE/GettyImages

Aleksandr Golovin confirme un peu plus sur son retour de flammes. Après des semaines de blessure, l'international Russe a encore offert un but important à son équipe. Pas le plus dur de sa carrière, mais un placement optimal. Un milieu offensif aussi capable de défendre et parfois de lancer quelques flèches à ses artificiers. Belle partition encore.

8. Amine Harit (OM)

Amine Harit
Amine Harit / CHRISTOPHE SIMON/GettyImages

L'international Marocain est apparu au meilleur moment. Sur un caviar de Gerson, Harit a parfaitement mis son pied en opposition. Ses premières prises de balle ont été toujours pertinentes pour trouver des décalages ou des fautes. Encore une superbe activité malgré des turbulences. Il en rapporte des points à l'OM...

9. Mohamed Bayo (Clermont)

Mohamed Bayo
Mohamed Bayo / FRANCOIS NASCIMBENI/GettyImages

Mohamed Bayo a inscrit son onzième but de la saison. Un but d'une importance capitale pour Clermont. Dans les dernières minutes, alors que son équipe est à dix, il est allé chercher la réalisation tout seul. Un grand pont suivi d'une frappe sournoise sous le gardien. Le seul tir cadré des Auvergnats pour un succès à l'extérieur précieux (0-1). Chapeau l'artiste !

10. Ludovic Ajorque (Strasbourg)

Ludovic Ajorque
Ludovic Ajorque / PATRICK HERTZOG/GettyImages

Ludovic Ajorque a encore sorti une copie quasi parfaite. Avant d'offrir la victoire, l'attaquant du RC Strasbourg a été à l'origine de plusieurs actions. Des déviations ou remises permettant à ses coéquipiers d'être dans de bonnes conditions. Or, ils ont manqué de réalisme pour les conclure. Dans le dernier quart d'heure, son beau but a libéré tout un stade. Une réalisation qui peut offrir l'Europe en fin de saison.

11. Dimitri Payet (OM)

Dimitri Payet
Dimitri Payet / John Berry/GettyImages

Dimitri Payet a distribué beaucoup de ballons. La plupart ont été vendangées par ses attaquants... Le spécialiste des penalties a parfaitement transformé au point blanc pour soulager l'OM avant la pause. Il a remis ça sur un nouveau tir du point blanc parfaitement placé. C'est encore lui qui a créé le but d'Harit. Une petite louche juste au-dessus de Corchia pour servir Gerson. Une passe-clé qui a cassé toute une ligne. Un artiste toujours aussi important.

facebooktwitterreddit