L'énorme coup de gueule de Koulibaly après des insultes racistes

Baptiste Blanchard
Kalidou Koulibaly avec le maillot du Napoli.
Kalidou Koulibaly avec le maillot du Napoli. / Gabriele Maltinti/Getty Images
facebooktwitterreddit

Victime d'insultes racistes avec ses coéquipiers napolitains Victor Osimhen et Frank Zambo Anguissa de la part de certains supporters de la Fiorentina selon DAZN, Kalidou Koulibaly a demandé que ces ultras soient bannis de stade à vie.

Bis repetita. Voir que des joueurs sont victimes de racisme en Italie est devenu tristement banal. La Botte est notamment atteinte de ce fléau dans les stades de football, y compris ceux de Serie A.

Le défenseur sénégalais de Naples Kalidou Koulibaly (30 ans) en a encore fait l'amère expérience ce dimanche, lui qui a déjà vécu plusieurs fois ces situations abominables depuis son arrivée dans la Péninsule en 2014.

Selon DAZN, l'international sénégalais, avec ses coéquipiers du Napoli Victor Osimhen et Frank Zambo Anguissa, s'est fait apostropher par certains supporters de la Fiorentina, que Naples est allé battre ce dimanche (1-2) pour le compte de la 7e journée de Serie A.

Le parquet de la Fédération italienne de football (FIGC) a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête après les insultes racistes qui ont visé Koulibaly. "Concernant les expressions de type raciste prononcées par les supporters de la Fiorentina à Kalidou Koulibaly, le parquet fédéral a ouvert une enquête après avoir pris connaissance des rapports de ses propres inspecteurs et entendu le joueur", indique un bref communiqué de la FIGC.

"Ils doivent être identifiés et tenus à l'écart des stades : pour toujours"

De son côté, le roc de la défense napolitaine a publié message sur Instagram, en italien, en français et en anglais, demandant que les supporters l'ayant insulté soient bannis "pour toujours" des stades. "Putain de singe. C'est comme ça qu'on m'appelait. Ces personnes n'ont rien à voir avec le sport. Ils doivent être identifiés et tenus à l'écart des stades : pour toujours", a-t-il écrit sur son compte Instagram. La Fédération italienne de football doit prendre des mesures de toute urgence.

facebooktwitterreddit