Stade Rennais FC

L'énorme colère de Benjamin Bourigeaud après le match nul concédé par le Stade Rennais en Ligue Europa à Fenerbahce

Quentin Gesp
Benjamin Bourigeaud n'a pas apprécié la fin de match du Stade Rennais
Benjamin Bourigeaud n'a pas apprécié la fin de match du Stade Rennais / Aurelien Meunier/GettyImages
facebooktwitterreddit

Contraint au match nul ce jeudi en Europa League, le Stade Rennais va certainement ruminer pendant longtemps sur ce résultat. En cause, un relâchement coupable, que les hommes de Bruno Genesio ont fini par payer.

Il a des matchs nuls qui ressemblent davantage à des défaites. Ce jeudi, le Stade Rennais en a clairement fait les frais.

Après avoir entamé sa cinquième journée de phase de poules de Ligue Europa de la meilleure des manières, inscrivant la bagatelle de trois buts en une trentaine de minutes, Rennes pensait avoir fait le plus dur.

Il n'en sera rien. Se relâchant clairement, Rennes a concédé le match nul hors de ses bases, manquant une occasion en or de se rapprocher d'une qualification directe pour les huitièmes de finale de C3.

Pour Bourigeaud, Rennes n'avait pas le droit de concéder un nul

Un relâchement qui n'a pas été du goût de Benjamin Bourigeaud, qui s'est livré à l'issue de la rencontre au micro de RMC Sport.

"Ce n'est pas un excès de confiance. On fait le match qu'il faut au départ. On est parfait au début. On gagne 3-0 à l'extérieur. On a un temps faible en de première période. Après, on a essayé de faire le maximum. En fin de match, on doit faire mieux", a d'abord déclaré l'ailier droit rennais.

Avant d'ajouter, dans une colère froide : "Aujourd'hui, c'est une faute professionnelle de ne pas gagner. On est des imbéciles parce qu'à 3-0, on doit fermer la boutique et là on prend 3 buts. Franchement, on n'a pas le droit. Je ne sais pas ce qui s'est passé. On fait des touches en trop, on essaye de dribbler alors qu'on doit prendre zéro risque, et dégager. On avait dit qu'on avait appris, mais on démontre qu'on doit encore apprendre."

"Il va falloir arrêter et se poser les bonnes questions. On n'a pas le droit de faire ce qu'on a fait aujourd'hui. On aura une finale à la maison maintenant. On s'est gâché la fête", a conclu, amer, l'un des cadres de ce Stade Rennais.

En conférence de presse d'après-match, Bruno Genesio a répondu à son joueur : "Si je réponds honnêtement à cette question, je suis l’entraîneur de l’équipe, c’est moi qui prends les décisions. Donc, si il y a un imbécile, le premier, c’est moi. On a fait des erreurs impardonnables à ce niveau-là. Je n’ai peut-être pas été le plus inspiré sur ce genre de situation, on est tous impliqués sur cette contre-performance"

Un bilan sans concession, que vont sans doute partager les supporters rennais.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce neuvième épisode avec Davy DiamantQuentin GespAlexis Amsellem, on vient au secours de Cristiano Ronaldo, en se demandant quel club pourrait le mieux lui convenir désormais ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit