Équipe de France

L'énorme bombe de Molina sur les agressions physiques d'un international français

Jean Dubas
L'Équipe de France à l'entraînement.
L'Équipe de France à l'entraînement. / FRANCK FIFE/Getty Images
facebooktwitterreddit

Le journaliste d'investigation sportif français a sorti une véritable bombe en révélant les agissements scandaleux d'un international français.


À l'occasion d'un Space (conférence) sur le réseau social Twitter, Romain Molina s'est lâché sur une multitudes de dossiers chauds du football.

Parmi eux notamment, le retour de Benzema en équipe de France, des pratiques douteuses à Angers ou encore le rôle toujours important de Jacques-Henri Eyraud à l'OM.

Parmi les bombes sorties par le journaliste sportif d'investigation, des agressions physiques de la part d'un international français.

Molina : "Des coups de pied dans la tête, quand elle est au sol"

Si Romain Molina a préféré ne pas révéler le nom du joueur en question, l'enquêteur a néanmoins évoqué les faits :

"Un international français, dont je vais taire nom, donc on passe les conduites en état d'ivresse, conduite sans permis, ça c'est du classique. On parle d'agression physique sur une femme, deux femmes. Mais vraie agression, des coups de pied dans la tête, quand elle est au sol. Exhibition sexuelle et tout ça. Le club en question, qui est un club important, a réussi à tout cacher. Parce que tu comprends, il fallait le transférer l'année d'après, ce qu'ils vont réussir".

Le journaliste va même plus loin dans les détails en décrivant les évènements :

"Je vais te raconter la scène. En gros il fait l'hélicoptère avec son organe génital devant la fille. Elle, elle ne veut pas. Il lui met une droite, elle tombe par terre et il lui met un coup de pied dans la tête. Et il se fait séparer etc, le mec était défoncé. Ce joueur là, international, a d'énormes problèmes avec l'alcool. Tous ses potes le savent et ils continuent de le faire boire parce que derrière ils mangent bien."

Si bien des internautes ont cherché à savoir qui était le concerné, son nom a été tu tout au long du récit de Romain Molina.

facebooktwitterreddit