Fan Voice

L'affiche historique : La dernière victoire de Nice face au PSG à l'Allianz Riviera

Baptiste Marin
Mario Balotelli avait inscrit le premier but niçois de la soirée.
Mario Balotelli avait inscrit le premier but niçois de la soirée. / YANN COATSALIOU/GettyImages
facebooktwitterreddit

Ce samedi à 21h00, l'OGC Nice accueille le Paris Saint-Germain à l'occasion de la 27e journée de championnat. Après un match nul lors de la rencontre aller et une victoire aux tirs au but en Coupe de France face aux Parisiens, les hommes de Christophe Galtier essaieront de s'imposer, comme ils l'avaient fait lors de la saison 2016-2017. 90min revient sur ce dernier succès des Aiglons à domicile face au PSG.


Quand l'OGC Nice reçoit le Paris Saint-Germain le 30 avril 2017, les deux formations sont très proches au classement. Si Monaco s'est déjà envolé vers le titre (pas encore officiellement champion avant ce match) , les Niçois et les Parisiens se battent pour la place de dauphin. Cette rencontre de la 35e journée est véritablement un choc, un match à ne pas louper !

Invaincu en championnat à l'Allianz Riviera depuis le début de la saison, l'OGC Nice, entraîné par Lucien Favre, peut se targuer d'avoir un joli effectif. Ricardo Pereira, Jean Michaël Seri, Alassane Pléa, Younès Belhanda ou un certain Mario Balotelli évoluaient dans cette formation niçoise. Ce soir-là, le trio magique du PSG se nomme Di Maria - Cavani - Draxler...

Balotelli assure le show

mario Balotelli, Thiago Silva, Edinson Cavani
La joie de Mario Balotelli et des Niçois après ce but. / Xavier Laine/GettyImages

Et le public de l'Allianz Riviera est au rendez-vous et pousse les Aiglons dès les premières minutes. Malheureusement pour le peuple niçois, ce sont les Parisiens qui vont se montrer les plus dangereux. Mais les Aiglons vont tenir et trouver l'ouverture sur un éclair de génie de "Super Mario".

Servi à l'entrée de la surface, l'Italien efface son compatriote, Marco Verratti, et décoche une magnifique frappe du pied gauche. Kevin Trapp est trop court et voit le cuir finir sa course dans le petit filet (26e). À la pause, Nice est devant grâce à sa vedette italienne.

Le break niçois à la reprise

Dès le retour des vestiaires, l'OGC Nice continue d'appuyer et fait le break grâce à Ricardo Pereira (48e). L'Allianz Riviera et ses 33 190 personnes présentes font du bruit et mettent le feu. Peut-être impatients et frustrés, les Parisiens vont se montrer indisciplinés. Le choix de Rudy Buquet, l'arbitre du match, de ne pas siffler penalty après une intervention musclée de Dalbert sur Draxler va mettre les Parisiens très en colère.

Quelques secondes plus tard, l'Allemand est averti par l'arbitre. Edinson Cavani l'est aussi après une faute sur Belhanda. L'Uruguayen va aussi échanger de manière assez musclée avec Mario Balotelli. Malgré la réduction du score par Marquinhos (64e), les hommes d'Emery continuent à montrer des gestes d'humeur.

Le PSG voit rouge

Angel Di Maria
Angel Di Maria n'a pas terminé le match, exclu par l'arbitre dans les derniers instants. / Xavier Laine/GettyImages

Incapables d'égaliser, les Parisiens vont véritablement perdre les pédales. Après une faute de Baysse sur Thiago Motta, l'Italien choisit de se faire justice lui-même et assène un coup de boule au défenseur niçois. L'ancien milieu du FC Barcelone est sanctionné d'un carton rouge (90e).

Nice en profite et se met définitivement à l'abri par l'intermédiaire de Donis (92e). Le club de la capitale finira la rencontre à neuf après l'exclusion d'Angel Di Maria pour un vilain tacle sur Arnaud Souquet (93e). L'OGC Nice s'impose finalement (3-1) face au PSG. Et les supporters des Aiglons n'ont sûrement pas oublié cette soirée et espèrent en revivre une similaire samedi soir...

Le résumé vidéo :

facebooktwitterreddit