Juventus

Juventus - Crotone (3-0) : Les 5 leçons à retenir de la "logique" victoire turinoise

Alexandre Roux
Cristiano Ronaldo une nouvelle fois héros de la Juventus face à Crotone.
Cristiano Ronaldo une nouvelle fois héros de la Juventus face à Crotone. / Valerio Pennicino/Getty Images
facebooktwitterreddit

La Juventus de Turin est venue à bout de Crotone (3-0) sans trop forcer ce lundi, en clôture de la 23e journée de Serie A. La lanterne rouge du championnat italien a plié sur un doublé de Cristiano Ronaldo, évidemment, complété par un but de Weston McKennie.

1. CR7 ou (presque) rien

Pour vaincre Crotone, il ne fallait clairement pas le plus gros effectif du monde. Mais heureusement que Cristiano Ronaldo était sur la pelouse pour la Juve quand même.

Avec son placement infaillible, le Portugais était en effet à la conclusion de 6 des 10 réelles occasions obtenues par son équipe, pour deux buts.
Malgré 66% de possession de balle côté Turin, Alex Cordaz, le portier de Crotone, n'a eu que deux parades à effectuer sur tout le match. Et seulement sur des tirs cadrés signés CR7, donc.

Aaaron Ramsey, avec une tête sur la barre (38e), Alex Sandro, d'une frappe petit filet (64e) et Federico Bernardeschi, sur un tir plus lointain (78e) ont également réussi à se procurer une occasion. Mais sans jamais cadrer.

2. Crotone sait rassurer ses adversaires

Même s'il n'a pas eu grand chose à faire, Alex Cordaz sait qu'il prend des pions en première mi-temps de toute façon...
Même s'il n'a pas eu grand chose à faire, Alex Cordaz sait qu'il prend des pions en première mi-temps de toute façon... / Soccrates Images/Getty Images

Bon, en vrai, Crotone, ça ne rend pas trop les matchs compliqués pour ses adversaires. La lanterne rouge de Serie A concède plus de 50% de ses buts entre la 15e et la 45e minute de jeu. Histoire de ne pas laisser trop de suspens et de permettre au coach adverse de bien organiser la conservation de l'avantage en deuxième période quoi.

Contre la Juve, le plan de jeu a été parfaitement exécuté puisque CR7 a pu trouver la mire aux 38e et 45+1e minute. Les deux mi-temps ont été entamées plutôt fort, mais derrière, c'était le néant. Il ne fallait ainsi même pas se créer pleins d'occasions pour marquer ce lundi.

3. CR7 casse encore tous les records

Sur une galette signée Alex Sandro, Cristiano Ronaldo a donc ouvert le score ce lundi, de la tête (38e). Puis il a doublé la mise 8 minutes plus tard (45+1e), de la tête encore. Deux réalisations qui placent toujours plus haut le Portugais dans les classements européens.

Crotone est d'abord la 78e équipe accrochée à son tableau de chasse toutes compétitions confondues. Seul Zlatan Ibrahimovic (79) fait mieux au XXIe siècle. C'était aussi les 69e et 70e but de l'ex joueur du Real Madrid en Serie A. Il est le joueur à atteindre ce total le plus rapidement en Italie. Et puis il enchaîne, déjà, une 14e saison consécutive à 25 buts ou plus toutes compétitions confondues. Du jamais vu là encore...

4. De Ligt - Demiral, ça marche

Longtemps en difficulté sur la composition de sa charnière centrale, Andrea Pirlo semble avoir trouvé son duo clé.

Matthijs De Ligt et Merih Demiral ont été en effet aligné pour la 6e fois de la saison ensemble ce lundi. Et c'est une 5e victoire au final (1 nul, 0 défaite), avec surtout un cinquième clean sheet (1 seul but encaissé).

Bien sûr, ce n'est pas Crotone qui a permis de se rendre compte de la qualité des deux hommes. Mais une solidité sans pareille a été affichée par De Ligt et Demiral dans leurs duels respectifs. Et c'est le principal sur ce genre de rencontres.

5. La Juve lance parfaitement un enchaînement de matchs à son avantage

CR7 et la Juve peuvent congratuler, il faut enchaîner désormais.
CR7 et la Juve peuvent congratuler, il faut enchaîner désormais. / Valerio Pennicino/Getty Images

Avec 16 défaites en 22 matchs, et aucune victoire à l'extérieur, Crotone ne devait pas poser de soucis à Turin. Et le job a été fait par la Vieille Dame, qui boucle donc la 23e journée sur le podium de Serie A.

Une bonne manière de se reprendre après deux défaites consécutives (Naples, Porto). Surtout, un parfait moyen d'entamer une série de rencontres "faciles" en championnat. Jusqu'au 3 mars, les turinois vont en effet affronter les actuels 15, 16e, 17e et 18 au classement (plus la Lazio et Vérone).

Un carton plein est attendu et obligatoire même, dans une quête au Scudetto.

facebooktwitterreddit