Olympique Lyonnais (OL)

Jean-Michel Aulas défend ses positions après les incidents d'OL-OM

Steeven Occhipinti
Jean-Michel Aulas est revenu sur les incidents d'OL - OM.
Jean-Michel Aulas est revenu sur les incidents d'OL - OM. / John Berry/GettyImages
facebooktwitterreddit

Un peu plus d'une semaine après l'incident qui a interrompu la rencontre entre l'OL et l'OM, Jean-Michel Aulas a accepté de répondre aux questions de L'Équipe. Et le président rhodanien ne change pas d'avis ! Il estime que le club rhodanien a fait tout ce qui était en son pouvoir, pour retrouver le coupable et le condamner.


La Ligue 1 a beaucoup fait parler d'elle depuis l'entame de la nouvelle saison ! Et ce n'était pas toujours de la meilleure des manières ... Après des incidents lors d'OGC Nice - OM ou RC Lens - LOSC, on en a encore eu l'expérience lors du choc entre l'OL et l'OM. Dimitri Payet a été touché par une bouteille, lancée par un supporter lyonnais, après seulement quelques minutes de jeu.

Jean-Michel Aulas revient sur l'incident

L'Olympico a alors été interrompu de longues minutes, avant d'être définitivement suspendu. Ayant déjà pu faire part de son mécontentement de ne pas avoir repris la rencontre, Jean-Michel Aulas est revenu sur l'incident, un peu plus d'une semaine plus tard. Pour L'Équipe, le président lyonnais continue de croire que son club doit être épargné :

"On a eu un incident grave et on réitère nos vœux de meilleur rétablissement à Dimitri Payet, ainsi que nos excuses, comme je l'ai fait déjà à plusieurs reprises. Pour nous, il ne s'agit pas d'oublier ce qui s'est passé, mais d'expliquer qu'on est dans un cas fondamentalement différent des autres événements de début de saison, qui sont tout aussi intolérables."

"On voudrait vraiment expliquer pourquoi on ne peut pas être jugés de la même manière. On vient de prendre contre nous une mesure conservatoire, qui est aux antipodes de celles qui ont été prises depuis le début de saison. Sur le plan économique, ne pas rejouer le match dans les mêmes conditions aurait une incidence financière de plus de 3,5 M€, ce qui représenterait un préjudice énorme."

"On est dans le cas d'un individu qui n'est pas un supporter de l'Olympique Lyonnais, qui n'est pas dans nos bases de données. En revanche, comme nous avons investi dans un stade de 400 M€ et que nous avons 400 caméras, nous avons pu l'identifier tout de suite. Et les stadiers sont venus l'intercepter pour le remettre aux forces de police. Il a été jugé en comparution immédiate, ce qu'on réclame depuis des années, il a été condamné, et cette fois sévèrement. Qu'est-ce que qu'on pouvait faire d'autre et de mieux ?"

On n'est pas certain que la LFP soit sur la même longueur d'onde que le président de l'OL. La sanction sera annoncée le 8 décembre prochain !

facebooktwitterreddit