Euro 2020

Italie - Espagne (1-1, 4-2 TAB) : Les Tops et les Flops du difficile succès de la Squadra Azzurra

Steeven Occhipinti
L'Italie a arraché son ticket pour la finale de l'Euro 2020.
L'Italie a arraché son ticket pour la finale de l'Euro 2020. / Carl Recine - Pool/Getty Images
facebooktwitterreddit

Et l'Italie s'en sort au bout du suspense ! Au terme d'un superbe match, où les deux équipes ont tout donné, il a fallu attendre les tirs au but pour connaître le nom du vainqueur. Et c'est la Squadra Azzurra qui s'est finalement imposée et qui a rejoint la finale de cet Euro 2020. Focus sur les Tops et les Flops de la rencontre.


Les Tops

1. Gianluigi Donnarumma

Gianluigi Donnarumma
Gianluigi Donnarumma a encore impressionné. / Justin Tallis - Pool/Getty Images

Il a encore tenu son rang dans ce choc de l'Euro 2020. Déjà impressionnant face à la Belgique, Gianluigi Donnarumma a encore livré une excellente prestation contre l'Espagne. On a encore du mal à croire qu'il dispute sa première grande compétition internationale.

Et il est d'ailleurs à l'origine de l'ouverture du score de Federico Chiesa. Sur une nouvelle attaque espagnole, Gianluigi Donnarumma récupère le ballon et décide de rejouer très rapidement. Une action qui se conclut par le but de l'ailier de la Juventus.

Il a également répondu présent lors de la séance des tirs au but. Il arrête la tentative d'Alvaro Morata et contribue au succès des siens.

2. Federico Chiesa

Federico Chiesa
Federico Chiesa a ouvert le score dans ce match. / Kaz Photography/Getty Images

Il est celui qui a débloqué la situation ! Déjà précieux tout au long de la saison avec la Juventus, on s'attendait à le voir avec le même rendement en sélection nationale. Décisif lors du huitième de finale face à l'Autriche, Federico Chiesa a été titularisé pour les quarts et les demis.

Et ce soir, le talent de 23 ans est l'un des grands artisans de ce succès ! Malgré une large domination espagnole, l'Italie trouve la faille à l'heure de jeu.

Sur un contre éclair de la Squadra Azzurra, Federico Chiesa est à la conclusion de cette action. Un but qui a mis l'équipe de Roberto Mancini sur d'excellents rails !

3. Sergio Busquets

FBL-EURO-2020-2021-MATCH49-ITA-ESP
Sergio Busquets a sorti le grand jeu ! / FRANK AUGSTEIN/Getty Images

Quelle prestation de la part de Sergio Busquets ! Absent lors des deux premiers matches de cet Euro 2020, le milieu de terrain est bien revenu.

Depuis, le joueur du FC Barcelone a apporté énormément à la sélection de Luis Enrique. Et encore aujourd'hui, Sergio Busquets a été l'un des meilleurs sur la pelouse.

Il était à l'origine de toutes les actions de la Roja. Précieux dans l'animation offensive de son équipe, il a également fait le travail à la récupération.

Malgré ses 32 ans, le capitaine espagnol a sorti le grand jeu. Certes, il a dû céder sa place lors des prolongations. Il a toutefois tout tenté pour aider son équipe à s'imposer !

4. Pedri

EURO 2020: Italy v Spain
Malgré ses 18 ans, Pedri a été à la hauteur de l'événement. / Anadolu Agency/Getty Images

Imaginez donc, Pedri n'a que 18 ans ! Le milieu du FC Barcelone est titulaire indiscutable dans cette sélection espagnole. Et quelle masterclass encore pour lui ! Le jeune talent a ébloui de son talent dans l'entrejeu de la Roja. Il n'a d'ailleurs pas raté la moindre passe lors de la première période.

Déjà capé à 10 reprises avec l'Espagne, Pedri n'est encore qu'au début de sa carrière internationale. Nul doute qu'il aura d'autres occasions de briller dans les plus grandes compétitions !

5. Alvaro Morata

Alvaro Morata
Alvaro Morata a été décisif après son entrée en jeu. / Laurence Griffiths/Getty Images

Pourtant au centre de toutes les critiques depuis le début de cet Euro 2020, Alvaro Morata s'est montré décisif dans ce match. Débutant sur le banc de touche, l'attaquant espagnol est entré en jeu pour la dernière demi-heure du match, et alors que son équipe était menée au score.

Et le joueur de 28 ans a permis à sa sélection nationale d'égaliser dans ce choc ! Sur une superbe action collective, Alvaro Morata ne rate pas son face à face avec Gianluigi Donnarumma.

Il permet à l'Espagne d'accrocher les prolongations, en inscrivant son troisième but dans cette compétition européenne. Certes, il rate son penalty lors de la séance de tirs au but. Il peut toutefois être fier, puisqu'il a remis son équipe dans le match, malgré les nombreuses critiques.

Les Flops

6. Mikel Oyarzabal

Mikel Oyarzabal, Gianluigi Donnarumma
Mikel Oyarzabal a tout raté dans ce choc. / Facundo Arrizabalaga - Pool/Getty Images

Utilisé dans un rôle de joker de luxe depuis le début de la compétition, Mikel Oyarzabal s'est offert un but lors de la prolongation face à la Croatie. Des belles prestations qui ont permis à Luis Enrique de l'aligner d'entrée de jeu pour ce match aussi important contre l'Italie.

Et dans ce choc, l'ailier de la Real Sociedad a tout raté ! Pourtant, il a eu les occasions de débloquer la situation pour la Roja, et même d'égaliser après l'ouverture du score italienne.

Luis Enrique a d'ailleurs choisi de le remplacer à vingt minutes du terme de la rencontre. Une prestation qu'il souhaitera certainement très vite oublier.

7. Le milieu italien

Jorginho, Dani Olmo
Jorginho a été en difficulté face à Dani Olmo notamment. / Laurence Griffiths/Getty Images

Ce n'est clairement pas la meilleure prestation du milieu italien depuis le début de cet Euro 2020. Il faut dire qu'ils ont eu énormément de mal face à l'excellente prestation de l'entrejeu espagnol.

Habitué à gérer le jeu de la Squadra Azzurra, Jorginho a dû évoluer plus bas que d'habitude, en raison du positionnement de Dani Olmo.

Et Marco Verratti et Nicolò Barella n'ont d'ailleurs pas eu le même rendement qu'à l'ordinaire. Le joueur du PSG a cédé sa place à la fin du temps réglementaire. On espère voir le milieu italien beaucoup plus performant lors de la finale de la compétition européenne.

8. Ciro Immobile

Ciro Immobile
Ciro Immobile a très vite cédé sa place dans ce match. / Laurence Griffiths/Getty Images

Depuis le début de la phase finale, on ne l'a pas beaucoup vu. Et encore aujourd'hui, Ciro Immobile a eu énormément de mal à se mettre en évidence face à une solide sélection espagnole. Il n'a quasiment rien eu à se mettre sous la dent dans cette rencontre.

Il a d'ailleurs été le premier joueur à quitter la pelouse. Dès l'heure de jeu, Roberto Mancini a décidé de le faire sortir pour Domenico Berardi.

9. Le manque de réalisme de la Roja

Gianluigi Donnarumma, Alvaro Morata
L'Espagne a manqué de réalisme tout au long de ce match. / Frank Augstein - Pool/Getty Images

Ils ont tiré près de 15 fois sur le but adverse. Les joueurs espagnols ont eu énormément de mal à concrétiser leur domination. Certes, Mikel Oyarzabal a raté de nombreuses occasions. L'attaquant espagnol n'est toutefois pas le seul. L'Espagne a clairement manqué de réalisme jusqu'au bout des prolongations.

En se montrant un peu plus tueur devant le but adverse, l'Espagne aurait certainement pu se qualifier. Et c'est un aspect que Luis Enrique devra travailler lors des mois à venir ! En réglant la mire dans le dernier geste, cette Roja serait particulièrement redoutable.

Une énorme déception puisque la Roja a certainement livré sa meilleure prestation depuis le début de l'Euro 2020. S'appuyant toutefois sur un effectif très jeune, l'Espagne peut se montrer sereine pour la suite !

facebooktwitterreddit