Italie - Autriche (2-1) : Les 7 leçons à retenir de la victoire au forceps de la Squadra Azzurra

Steeven Occhipinti
Roberto Mancini peut avoir le sourire après la victoire de l'Italie.
Roberto Mancini peut avoir le sourire après la victoire de l'Italie. / Chris Brunskill/Fantasista/Getty Images
facebooktwitterreddit

Que ce fut dur pour la Squadra Azzurra ! Pourtant favorite dans ce huitième de finale de l'Euro 2020 face à l'Autriche, l'Italie a dû attendre les prolongations pour s'offrir son ticket pour le tour suivant (2-1). Focus sur tout ce qu'il faut retenir de cette rencontre !


1. La défense autrichienne a (longtemps) tenu le coup

Ciro Immobile
La défense autrichienne a fait forte impression. / Laurence Griffiths/Getty Images

L'Italie est l'une des sélections à avoir fait la meilleure impression lors de la phase de poules. Prônant un football très offensif, l'équipe de Roberto Mancini a réussi à inscrire près de sept buts lors de ses trois premières rencontres. On s'attendait donc à voir une Squadra Azzurra encore une fois séduisante dans ce huitième de finale.

Les joueurs italiens se sont cassés les dents sur une défense très solide. Pourtant auteur de 11 frappes en première période, l'Italie n'a pas réussi à trouver les failles. Plus les minutes passaient et plus il était difficile de se sortir d'une situation très compliquée.

Il a fallu attendre les prolongations et un exploit de Federico Chiesa, pour débloquer la situation, avant que Matteo Pessina ne termine le travail et propulse l'Italie en quart de finale de cet Euro 2020.

2. Leonardo Spinazzola toujours aussi remuant

Leonardo Spinazzola
Leonardo Spinazzola a encore été l'un des meilleurs joueurs italiens. / Claudio Villa/Getty Images

Déjà impressionnant lors de la phase de poules de cet Euro 2020, on avait hâte de voir Leonardo Spinazzola en action pour le début de la phase finale de la compétition. Et on n'a clairement pas été déçu ! Le latéral gauche de la Squadra Azzurra a encore été l'un des joueurs les plus en vue de cette rencontre.

Tout au long de la rencontre, le joueur de l'AS Roma a enchaîné les allers-retours dans son couloir. L'Italie en avait bien besoin dans l'optique de contourner cette défense autrichienne très solide.

Le joueur de 28 ans peut avoir le sourire après une nouvelle belle prestation et une passe décisive à la clé. Nul doute qu'il devrait encore se mettre en évidence pour le quart de finale !

3. Marko Arnautovic proche d'être le héros autrichien

Marko Arnautovic
Le but de Marko Arnautovic a été refusé pour un hors-jeu de quelques centimètres. / Catherine Ivill/Getty Images

Les Autrichiens n'ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent. Ils ont surtout choisi de défendre et d'opérer en contre. La sélection de Franco Foda n'a frappé qu'une fois au but en première période. Aux retours des vestiaires, elle s'est toutefois montrée un peu plus dangereuse. D'abord sur un coup-franc très bien placé de David Alaba.

Mais c'est à la 66ème minute de jeu que l'on est passé très proche de la déconvenue au sein de la Squadra Azzurra. Seul en pointe, Marko Arnautovic se mue en héros en ouvrant le score dans ce huitième de finale. Et pourtant, celui-ci est refusé, après l'aide de la VAR, pour un hors-jeu de quelques centimètres. Une réalisation qui aurait pu changer l'épilogue de cette rencontre.

4. Une seconde période compliquée pour la Squadra Azzurra

Domenico Berardi
L'Italie a eu beaucoup de mal en seconde période. / Marc Atkins/Getty Images

Après une première mi-temps de haute facture, on s'attendait à voir l'Italie débloquer la situation en seconde période. Pourtant, les joueurs italiens ont eu de plus en plus de mal à se mettre en évidence. Et c'est même l'Autriche qui s'est procurée les meilleures occasions, avec notamment le but refusé de Marko Arnautovic.

Les deux défenses ont finalement réussi à prendre le pas sur les attaquants adverses, pour emmener cette rencontre en prolongations.

5. Coaching gagnant pour Roberto Mancini !

Federico Chiesa
Federico Chiesa a débloqué la situation dans ce match. / Justin Tallis - Pool/Getty Images

On a déjà pu l'annoncer de nombreuses fois. L'Italie possède un banc de très grande qualité ! Et on en a eu la preuve dans cette rencontre. Roberto Mancini a notamment pu faire entrer Manuel Locatelli, Matteo Pessina ou Federico Chiesa pour apporter du sang-neuf à son équipe. Et ce dernier s'est mué en héros dans la première mi-temps de la prolongation.

Sur un superbe ballon de Leonardo Spinazzola, l'ailier de la Juventus se joue de son vis-à-vis et ne laisse aucune chance au portier adverse ! Un but décisif qui permet à la Squadra Azzurra de se sortir de cette situation bien mal embarquée.

Et l'Italie a alors fait le plus dur. En pleine confiance, l'équipe de Roberto Mancini a même réussi à faire le break juste avant la pause, grâce à un autre nouvel entrant, Matteo Pessina.

6. Une prolongation complètement folle

Sasa Kalajdzic
L'Autriche a tout tenté dans cette prolongation. / Justin Tallis - Pool/Getty Images

Après un score nul et vierge durant les 90 minutes réglementaires, on ne s'attendait pas à vivre une prolongation d'une telle qualité ! L'Italie pensait avoir fait le break juste avant la mi-temps, grâce à ses nouveaux entrants, Federico Chiesa et Matteo Pessina. Mais ce n'était sans compter sur les Autrichiens !

Les hommes de Franco Foda ont réussi à réduire l'écart à cinq minutes du terme de cette prolongation, grâce à Sasa Kalajdzic. De quoi nous offrir une fin de match complètement folle. Malgré les derniers assauts de l'Autriche, la Squadra Azzurra a réussi à tenir le coup.

7. Rendez-vous face à la Belgique ou le Portugal

Roberto Mancini, Ciro Immobile
L'Italie va très vite devoir se tourner vers son quart de finale. / Marc Atkins/Getty Images

Malgré une rencontre ô combien compliquée, l'Italie a composté son ticket pour les quarts de finale de l'Euro 2020. Et la Squadra Azzurra ne devrait pas profiter longtemps de ce succès puisqu'il faudra très vite préparer la prochaine rencontre. D'autant plus que c'est du très lourd qui sera sur la route de l'équipe de Roberto Mancini.

Les joueurs italiens retrouveront le vainqueur de Belgique - Portugal ! Et on a déjà hâte de voir cette rencontre qui s'annonce spectaculaire. Ce huitième de finale très délicat pourrait galvaniser les coéquipiers de Leonardo Bonucci avant cette nouvelle échéance importante.

facebooktwitterreddit