Interview exclusive - Luis Fernandez : "J'espère que la France ira au moins dans le dernier carré au mondial"

Yves-Alex M'para
Luis Fernandez s'est livré avant la Coupe du monde 2022
Luis Fernandez s'est livré avant la Coupe du monde 2022 /
facebooktwitterreddit

Un des consultants les plus emblématiques. En exclusivité pour 90min, Luis Fernandez a accepté de se confier sur plusieurs sujets liées au football. Le consultant pour la chaîne beIN SPORTS évoque le début de saison du Paris Saint-Germain avec les débuts de Christophe Galtier mais aussi l'équipe de France et la Coupe du monde au Qatar dans quelques jours.


Que pensez-vous du début de saison du PSG et des débuts de Christophe Galtier ?

Il faut lui laisser un peu de temps. Il ne faut pas se précipiter pour le juger. Quand un entraîneur arrive, il y a toujours quelques changements. Il essaye de mettre en place sa patte. Il veut trouver le système et l'animation la plus efficace possible. Ses éléments offensifs réussissent de belles choses. Il y a la Coupe du monde qui va arriver, on attendra de voir dans quel état de forme seront ses joueurs après la compétition et on verra si cette équipe du PSG sera capable d'aller loin dans cette Ligue des Champions.

""On ne peut pas garder un bon souvenir du passage de Mauricio Pochettino au PSG""

Luis Fernandez

Qu'avez vous pensé du changement de dispositif de jeu du PSG et le passage en 4-3-1-2 ?

Chaque entraîneur à des animations de jeu à mettre en place pour essayer de mettre ses éléments dans les meilleures dispositions pour être le plus efficace. J'ai souvent suivi Christophe Galtier quand il était entraîneur de Saint-Etienne, de Lille et de Nice, c'était plus tôt un manager qui affectionnait le 4-4-2. Là, au Paris Saint-Germain, il doit s'adapter à 3 joueurs très importants que sont Neymar, Messi et Mbappé. Il doit trouver la bonne solution pour ces 3 joueurs que ce soit à 3 ou 2 milieux.

Lionel Messi, Neymar
Paris Saint-Germain V Maccabi Haifa, UEFA Champions League group H match / Tim Clayton - Corbis/GettyImages

Neymar et Messi sont revenus à leur meilleur niveau. Pour vous quel a été le déclic pour ces deux joueurs ?

Il y a la Coupe du monde qui arrive. Elle a aussi son importance. Bien démarrer et bien commencer avec son club, c'est important pour la confiance. Ça va leur permettre de bien enchainer avec la Coupe du monde. J'attendrais le retour de la compétition, c'est là que l'on verra dans quel état ils seront.

Comment avez-vous vécu le départ de Mauricio Pochettino cet été ?

Mauricio Pochettino n'a pas réussi au Paris Saint-Germain. Quand un entraîneur ne réussit pas et qu'il n'atteint pas ses objectifs, il doit en assumer les conséquences. Il y a eu des manquements durant son mandat. Sa présence, ses actes ou sa communication ont été défaillants. C'est ce que l'on peut lui reprocher. Il aura l'occasion de rebondir ailleurs. Mais c'est vrai qu'on ne peut pas garder un bon souvenir de son passage au PSG. J'aurais préféré le contraire, mais c'est le football. Il faut savoir l'accepter.

Où le voyez-vous rebondir ?

Il a fait ses classes en Angleterre, il a bien travaillé à Tottenham. Lui, avait un souhait de peut être repartir en Espagne mais je crois que là où il a été efficace et bien compris c'était en Angleterre à Tottenham. Je pense que le championnat anglais est une porte qui va se réouvrir pour lui dans les années à venir.

Quelles différences faites vous entre le PSG de Pochettino et celui de Galtier ?

Cette année, les 3 joueurs offensifs sont dans une grande forme et ont bien démarré la saison. La saison dernière, c'était compliqué pour Messi par exemple. Il a mal vécu son départ du FC Barcelone, c'était dur pour lui. Kylian Mbappé même s'il a fait une grosse saison sortait d'un championnat d'Europe avec la France qui ne s'était pas bien passé. Et Neymar, c'était le joueur qui avait un peu la tête en l'air. Donc Pochettino a dû composer avec cela. Mais il faut dire qu'il n'a peut être pas trouvé les bonnes solutions pour ce groupe.

Kylian Mbappe
Paris Saint-Germain v Maccabi Haifa FC: Group H - UEFA Champions League / Jean Catuffe/GettyImages

Kylian Mbappé fait beaucoup parlé de lui en ce moment. Vous avez pensé quoi des rumeurs à son sujet ?

Il y a beaucoup de communication et des "on dit". Moi je préfère juger Kylian (Mbappé) sur le terrain, c'est là où il me plait, c'est la que j'ai envie de le voir jouer et de le voir réussir parce qu'il a toutes les qualités pour le faire avec sa vitesse, sa percussion, ses enchaînements, il a ça en lui.

On peut pas nier qu'il y ait des discussions , des situations qui arrivent qui ne sont pas bonnes à entendre ou à lire, mais c'est à lui d'avoir cette force de caractère et mentale pour retourner toutes ces situations. Il a toutes les qualités réunies pour aller chercher dans les 2-3 ans un Ballon d'Or ou une Ligue des Champions avec le PSG.

Il a décidé de rester au club, c'est une décision qui se respecte maintenant à lui de réaliser une belle Coupe du monde et d'essayer d'aller chercher une Ligue des Champions avec le club parisien.

""J'espère que la France ira au moins dans le dernier carré à la Coupe du monde ""

Luis Fernandez

En parlant de Coupe du monde, quelles sont les chances des Bleus au mondial ?

Je souhaite à Didier (Deschamps) d'aller le plus loin possible et d'être dans le dernier carré. Je suis content du retour de Griezmann qui retrouve un très bon niveau avec l'Atletico Madrid. Avec lui, Benzema et Mbappé on a trois joueurs en forme.

J'espère aussi qu'Olivier Giroud sera dans les 23. Certes sur le banc mais il serait un bon remplaçant. Sans oublier des garçons comme Ousmane Dembélé et Kingsley Coman on a des armes importantes sur le plan offensif. Après tout dépendra de l'animation et du système que Didier choisira.

Je suis triste que Ngolo Kanté ne dispute pas cette Coupe du monde. J'ai toujours cru en ce garçon, je le porte assez haut. Il bonifie ses coéquipiers sur un terrain en plus d'être exemplaire. L'équipe a aussi des éléments sur le plan défensif. Il y a toujours Hugo Lloris et je suis également triste de la blessure de Mike Maignan. Mais franchement, j'aimerais que ce groupe là atteigne le dernier carré ou qu'il aille en finale. J'aime beaucoup l'entraîneur et le staff qui sont en place.

Avec la blessure de Kanté et l'incertitude de Pogba, quel serait le profil idéal pour accompagner Tchouameni au milieu ?

N'Golo Kante
Chelsea FC v Tottenham Hotspur - Premier League / Visionhaus/GettyImages

(il réfléchit) Il y a Adrien Rabiot et je ne retire pas l'option Eduardo Camavinga. Quand Carlo Ancelotti fait appel à lui au Real Madrid, il répond souvent présent. Après c'est à Dédé de faire ses choix et de regarder aussi ses autres éléments. Il devra bien chercher pour trouver le joueur idéal. Mais je lui fais confiance. Il a souvent été critiqué par le passé, mais au final il a toujours su créer un groupe et lui inculquer un bon état d'esprit.

Vous avez joué la Coupe du monde en 1986, comment on se prépare pour se genre de compétition ?

La Coupe du monde est une compétition regardée dans le monde entier. Tout le monde te regarde et t'observe. Cette année le tournoi va se jouer en hiver et pas en fin de saison. Ce sera différent. En fin de saison généralement, il y a plus de blessures, plus de fatigue. Là en cours de saison, les joueurs vont arriver avec de la fraicheur. Quand tu représentes un pays, tu te dois de donner le maximum.

Tu ne peux pas tricher. Encore plus aujourd'hui, quand les joueurs reviennent dans leurs clubs en ayant fait une belle compétition, tu vas être bien reçu. À l'inverse, si tu reviens en ayant fait une mauvaise Coupe du monde, en ayant pas été bon, tu vas passer sous le feux des critiques. Et quand on veut les éviter, il faut réaliser de belles prestations. Tout le monde attend cette compétition. Un championnat d'Europe c'est bien mais la Coupe du monde c'est le top.

À titre personnel, quel est votre meilleur souvenir à la Coupe du monde ?

En 1986 avec la génération Michel Platini. On se fait éliminer par l'Allemagne en demi-finale. Mais on arrive à éliminer les Italiens qui étaient les tenants du titre en huitièmes de finale et le Brésil en quart de finale par la suite. Ça marque, parce que c'était quand même le Brésil, dans un pays comme le Mexique avec une belle ambiance dans les stades.

Le fait d'en avoir joué une et d'avoir fini troisième est un bon souvenir. Je pense aussi qu'on a montré la voie à ceux qui sont venus derrière la génération Zidane. On leur a montré en 1986 que c'était possible de gagner un mondial.

Avez-vous des anecdotes sur la Coupe du monde 1986 ?

Je me souviens de la séance de tirs au but contre le Brésil où j'ai tiré le dernier penalty. C'était important de le marquer. Sinon, je me souviens d'un groupe qui a bien vécu ensemble dans cette compétition. Ce sont des souvenirs qu'on ne peut pas effacer et qui te marquent à vie. J'ai eu la chance de côtoyer Michel Platini, qui avait 3 Ballons d'Or. Ce n'était pas n'importe qui. J'ai fait partie d'une génération aimée et reconnue. J'étais très content de jouer avec cette génération.

Soccer - 1986 FIFA World Cup - Quarter-Finals - France vs Brazil
Soccer - 1986 FIFA World Cup - Quarter-Finals - France vs Brazil / Jean-Yves Ruszniewski/GettyImages

"" Je suis très fan d'Erling Haaland. Je suis admiratif. C'est très fort""

Luis Fernandez

Karim Benzema a été élu Ballon d'Or, comment avez-vous vécu sa consécration ?

Bien. C'était logique et mérité. Il a fait ce qu'il fallait pour le gagner ce Ballon d'Or. Il a mis tous les ingrédients. Il a réalisé une saison exceptionnelle où il a été important mais surtout décisif. Il a marqué dans les matchs couperets. Il a marqué les esprits. Personne n'a contesté son Ballon d'Or.

Karim Benzema
Real Madrid CF v Sevilla FC - LaLiga Santander / Angel Martinez/GettyImages

A quel niveau le placez-vous dans le football français ?

Il y a beaucoup de commentaires et de discussions. Moi, je suis contre les fameux classements qui n'ont pas d'importance. Tous les joueurs français dans leur génération avaient des qualités. Ça ne m'intéresse pas de mettre Platini en 1er, Zidane en 2 ou Benzema en 3 ou autres.

Pour moi, ils sont tous des numéros 1. Ces joueurs-là ont donné du plaisir et apporté un plus au football français dans leur époque, dans leur jeu en étant bon. Je suis admiratif et respectueux de ces joueurs. Même un Raymond Kopa dans son époque qui a réussi à avoir un Ballon d'Or.

Quelles équipes et quels joueurs vous impressionnent en ce début de saison ?

En Espagne, j'observe avec attention le FC Barcelone qui pour moi peut réaliser de belles choses dans les années à venir si tous les problèmes en interne se règlent. Le Bayern avec Sadio Mané me plaît aussi bien le Real Madrid avec Karim (Benzema) Vinicius et Rodrygo.

Mais sinon, l'équipe de Naples me fait une belle impression. Elle enchaîne bien, c'est une équipe spectaculaire. Je suis aussi très fan d'Erling Haaland. Quand je vois les résumés de ses matchs ou ses prestations et tout ce qu'il peut apporter à cette équipe de Man City, je suis admiratif. C'est très fort. Ousmane Dembélé aussi au Barça s'est réveillé. C'est le futur.

90min dévoile son tout premier documentaire “Origins”. C’est l’histoire d’un petit garçon de Bron nommé Karim Benzema, avec le rêve de devenir footballeur professionnel. Celle d’un enfant qui, à force de travail et de détermination, a remporté le Ballon d’Or 2022. Retour sur les origines d’un phénomène.

facebooktwitterreddit