Ligue 1

Incidents OL - OM : Vincent Labrune sort enfin du silence

Dridi Amichi
Vincent Labrune s'est exprimé
Vincent Labrune s'est exprimé / FRANCK FIFE/GettyImages
facebooktwitterreddit

Au lendemain des incidents survenus lors de la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille dimanche soir, le président de la Ligue de Football Professionnel Vincent Labrune a accordé un entretien au journal l'Équipe.


Tous les acteurs concernés avaient parlé sauf lui. Le président de la Ligue de Football Professionnel sort du silence lors d'un entretien accordé au quotidien sportif l'Équipe. Vincent Labrune se dit : "choqué, encore, que l'on mette deux heures pour prendre une décision qui relève de l'évidence et qui aurait dû être prise en deux minutes."

"Il est évident que quand un acteur est touché, le match ne peut pas reprendre. On ne peut, sous aucun prétexte, transiger avec l'intégrité des acteurs, il ne peut pas y avoir de deuxième chance à mes yeux. Le match doit être interrompu point final."

Le président de la Ligue annonce le lancement d'une "grande concertation nationale concernant la violence dans les stades", en prenant exemple sur le RC Lens "qui a fait preuve d'un grand courage, d'une grande célérité et sévérité dans ses décisions."

Vincent Labrune comprend Jean Michel Aulas

Lors de cette soirée, Jean Michel Aulas a tenu des propos contradictoires, indiquant dans un premier temps, que le match aurait pu reprendre.

"C'est quelque chose que je comprends. J'ai été six ans président de l'OM et ça m'est arrivé, notamment sur un Marseille Lyon, épique à l'époque. J'ai eu un peu le même type de réaction que Jean Pierre (Jean Pierre Rivère, le président de l'OGC Nice) et Jean Michel. Quand on est dans l'action, on n'a pas accès à toutes les données et parfois on manque de hauteur."

facebooktwitterreddit