Euro 2020

Histoire d'Euro : La sensation turque lors de l'Euro 2008

Jessé Otrante
La Turquie avait impressionné l'Europe en 2008
La Turquie avait impressionné l'Europe en 2008 / Clive Mason/Getty Images
facebooktwitterreddit

Le 25 juin 2008 aura été un jour terrible pour les Turcs. À l'Euro, la Turquie crée la sensation en faisant un parcours plus qu'honorable qui malheureusement s'arrêtera en demi-finale à cause de l'Allemagne. Retour sur cette épopée où les Turcs ont bluffé l'Europe.


En 2008, la Turquie se trouve dans le groupe A pour les phases de poule de l'Euro. On y retrouve des équipes comme le Portugal, la République Tchèque et la Suisse. Aujourd'hui encore en 2021, toutes ces sélections sont présentes pour l'édition actuelle de la compétition, avec plus ou moins de succès pour certains.

Des matchs de poule totalement dingues

Nihat Kahveci
La joie de Nihat Kahveci contre la République Tchèque / Shaun Botterill/Getty Images

Qu'on se le dise, les Turcs n'ont pas eu la tâche facile dans le groupe A. Il faut dire que la sélection entrainée par Fatih Terim a mal débuté sa campagne avec une première défaite 2-0 contre le Portugal.

Après sa défaite contre les Portugais, les coéquipiers d'Arda Turan se doivent de l'emporter contre la Suisse.

Les choses commencent mal avec un but suisse à la 32ème minute d'un Hakan Yakin que certains Parisiens doivent connaître. Mais nous vous l'avons dit, la Turquie est destinée à provoquer des retournements de situation. C'est ce qui va se passer avec le but de l'égalisation peu avant l'heure de jeu. Mais surtout, Arda Turan qui se transforme en héros avec cette réalisation dans les derniers instants du match qui permettra à son pays de croire encore aux phases finales de la compétition.

Avant d'y arriver, il faudra passer la République Tchèque où l'on retrouve des joueurs comme le portier Petr Cech, le milieu Plasil ou encore le défenseur Rozenhal. Menés 2-0 en deuxième période, la Turquie semble proche de dire adieu à l'Euro 2008.

Mais dans le foot, rien n'est jamais écrit d'avance. Les Turcs vont totalement retourner la situation grâce à principalement un homme qui inscrira un doublé décisif : le capitaine Nihat Kahveci qui permettra aux Turcs de l'emporter 2-3, vu que peu avant Arda Turan, encore lui s'était chargé de réduire le score. Cette remontada, Petr Cech la regrettera énormément.

"C'est mon erreur qui nous a coûté la qualification. Il va falloir attendre plusieurs nuits avant de s'en remettre"

Petr Cech

La Turquie participera aux phases finales de l'Euro 2008, alors que l'équipe était réduite à 10 après l'expulsion de son gardien Demirel. Voilà pourquoi, le football procure autant d'émotions.

Un effectif de qualité

Germany v Turkey - Euro 2008 Semi Final
Les Turcs avaient une belle équipe / Shaun Botterill/Getty Images

Pour produire des sensations aussi fortes dans une compétition internationale, il faut bien entendu un effectif de qualité.

Sans doute le joueur le plus connu dans cette équipe, le joueur qui jouait à ce moment à Galatasaray Arda Turan. Cet Euro va le faire connaître de beaucoup de monde en Europe. Aujourd'hui, l'ancien barcelonais a perdu de sa superbe.
Disparu de la circulation aujourd'hui, le milieu de terrain a grandement contribué au beau parcours de son pays en 2008 avec ses deux buts importants lors des phases de poule.

Sauveur de la Turquie contre la République Tchèque, comment ne pas citer l'attaquant Nihat Kahveci. Il faut dire que celui qui jouait à ce moment dans le club espagnol de Villareal avait réalisé une saison prolifique. Notamment avec ses 18 buts en championnat.

N'oublions pas les présences d'Hamit Altintop, qui malgré les blessures a eu une belle carrière. En évoluant par exemple au Bayern Munich et au Real Madrid, même s'il n'avait pas énormément crevé l'écran. Même s'il a effectué tout sa carrière en Turquie, le défenseur Servet Çetin n'est pas inconnu en France. Pendant de longues années, le Turc a été annoncé proche de l'Olympique de Marseille, mais le deal ne s'est jamais officialisé.

L'ancien joueur du PSG n'a certes pas eu un grand rôle dans le parcours de son pays. Mevlüt Erding n'en restait pas moins à ce moment un joueur intéressant à suivre et assez connu en France. En tout cas, dans la mentalité l'attaquant turc était prêt à se donner à fond pour son pays.

"C'est un parcours inimaginable. Avant le match, on se dit qu'on va jouer jusqu'à la mort"

Mevlüt Erding

Au bout du suspense contre la Croatie

Semih Senturk, Fatih Terim, Tuncay Sanli
Les joueurs turcs après leur victoire contre la Croatie / Clive Mason/Getty Images

Les quarts de finale attendent les Turcs. Ce sera contre une Croatie où des joueurs comme Modric et Rakitic jouent déjà. On peut dire que cette rencontre aura été un suspense total. À tel point que les deux sélections ont dû aller jusqu'aux prolongations avec un score de 0-0.

À la 119ème minute, les Croates pensent tenir leur billet pour les demi-finale avec ce but de l'ancien nantais Ivan Klasnic. Mais baisser les bras ne fait pas partie du langage de la Turquie. Deux minutes plus tard, la sélection de Fatih Terim joue encore les troubles-fêtes en égalisant via Senturk.

Ce scénario nous amène aux tirs aux buts où la Croatie n'inscrira qu'un seul but contre trois pour les Turcs. C'est officiel, la Turquie jouera les demi-finale de l'Euro 2008 contre l'Allemagne.

"Si nous continuons comme ça et nous croyons en nous, tout est possible"

Hamit Altintop

Scénario cruel contre l'Allemagne

German defender Philipp Lahm (L) scores
Philipp Lahm bourreau de la Turquie / PIERRE-PHILIPPE MARCOU/Getty Images

C'est un sacré adversaire qui attend la Turquie. Vainqueur 3-2 contre le Portugal, les Allemands sont logiquement dans la position du favori. Surtout que les Turcs compteront un grand nombre de blessés et de suspendus pour cette rencontre. Ce qui donnera une profondeur de banc qui fera pâle figure à côté de celui des Allemands.

Pas de quoi abattre les Turcs qui ouvriront la marque via Ugur Boral. Mais la joie sera de courte durée, puisque le milieu du Bayern Munich Bastian Schweinsteiger s'occupera d'égaliser quelques minutes plus tard.

À 10 minutes de la fin, Miroslav Klose inscrira un deuxième but pour les Allemands qui les approchera de la finale. Mais c'était sans compter sur Senturk qui après avoir endossé le costume de héros contre la Croatie, va remettre ça à la 86ème minute face à l'Allemagne.

Cependant, alors que les prolongations se rapprochent, un scénario cruel attend les Turcs. Le latéral allemand Philipp Lahm va crucifier les espoirs de la Turquie avec un but dans les dernières secondes du match. Ce qui a pour conséquence d'éliminer la Turquie de l'Euro 2008.

Malgré cette élimination cruelle, les Turcs pouvaient être fiers de leur parcours. À l'issue de la rencontre, Fatih Terim félicitera ses joueurs pour leur formidable parcours.

"Je suis triste mais je dois dire bravo à mes joueurs. Ils ont tout donné et se sont inclinés de très peu. Je dois les féliciter pour leur tournoi"

Fatih Terim

En 2021, la Turquie possède un effectif avec des joueurs pouvant permettre à ce pays de revivre de tels émotions. Cependant, vu le jeu produit par les Turcs, un tel scénario semble encore très loin de se réaliser.

facebooktwitterreddit