Euro 2020

Histoire d'Euro : Gabor Kiraly, le gardien de la Hongrie au flow légendaire

Jean Dubas
Gabor Kiraly lors de l'Euro 2016.
Gabor Kiraly lors de l'Euro 2016. / Shaun Botterill/Getty Images
facebooktwitterreddit

Joueur le plus vieux à disputer un Euro, Gabor Kiraly a aussi marqué les esprits lors de l'Euro 2016 en arborant son désormais culte jogging gris en coton épais. Retour sur l'une des anecdotes les plus originales de l'histoire de la compétition.


L'Euro 2016 nous a réservé son lot de surprises et d'histoires : le Will Grigg "on fire", le but innatendu d'Eder en finale ou encore la courte sensation Emre Mor.

Mais de tous ces contes mis en lumière par le tournoi en France, difficile de ne pas retenir l'histoire de Gabor Kiraly, gardien hongrois à jamais dans la légende pour un choix vestimentaire atypique.

Le plus vieux joueur à disputer un Euro

Avant toute chose, il faut savoir que Kiraly a marqué les esprits en 2016 par un autre fait dissociable de son style vestimentaire.

En effet, le Hongrois est devenu, en France, il y a cinq ans, le plus vieux joueur à participer à un championnat d'Europe à l'âge de 40 ans et 86 jours, très précisément.

Le portier des Mágikus Magyarok a débuté sa carrière pro au Szombathelyi Haladás, en Hongrie, avant de faire ses classes du côté du Hertha Berlin (252 matches) puis de sillonner l'Allemagne et l'Angleterre, avant de revenir au pays, cumulant au total 777 matches en club à l'issue de sa carrière.

Mais pourquoi un jogging ?

FBL-EURO-2016-MATCH23-ISL-HUN
Gabor Kiraly en jogging à l'Euro 2016 / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/Getty Images

Mais vous l'aurez compris, Gabor Kiraly n'a pas principalement attiré l'attention sur lui en raison de son âge avancé dans cet Euro 2016.

Le gardien quarantenaire était très attendu sur le terrain pour contempler sa dégaine particulière devant les cages de la Hongrie. Mais pourquoi un tel choix vestimentaire préféré aux habituels collants ou shorts des gardiens modernes ?

Pour le comprendre, il faut effectuer un retour dans le temps, dans les années 90, du temps où Kiraly évoluait encore au Szombathelyi Haladas, en Hongrie.

" Un jour, les joggings noirs habituels pour les matches n'avaient pas été lavés, j'ai été obligé d’en prendre un gris. On a enchaîné sur une série de huit ou neuf matches sans perdre, et on a ainsi évité la relégation. Donc où que j'aille depuis, ces survêtements sont mon porte-bonheur," confiait le gardien hongrois à RMC Sport.

Les nombreuses superstitions de Kiraly

Le jogging n'est pourtant que l'une des nombreuses superstitions du portier des Magyars, qui conduit toujours la même voiture par exemple, une Mini Cooper.

"Je suis gardien de but, pas top model. "

Gabor Kiraly

Il porte toujours sous son sweat, un maillot de basket noir avec un tigre floqué du numéro 13. "Je suis gardien de but, pas top model, se défend Kiraly. C’est surtout une question de confort. Je prends toujours mon survêtement une taille au-dessus pour être plus à l’aise. J’ai essayé le short lors de mes passages en Allemagne et en Angleterre mais ça ne me convenait pas. Au final, c’est le résultat qui compte, pas le look."

Pour l'anecdote, le site de vente d'équipements hongrois a mis en vente le jogging de son gardien pour la modique somme de 25 euros pendant la compétition en France. Un bas de tenue qui avait porté la Hongrie jusqu'en 8es de finale du tournoi, éliminée contre la Belgique (0-4).

Gabor Kiraly, que deviens-tu ?

Mais que devient notre vétéran, cinq ans plus tard ?

Aujourd'hui Gabord Kiraly mène la vie de retraité, du haut de ses 45 ans. Le portier hongrois avait annoncé sa retraite internationale après l'Euro 2016 avant de définitivement raccrocher les crampons suite à un dernier passage au Szombathelyi Haladas (2015-2019), là où tout avait commencé pour lui. Là où la légende du gardien en jogging gris avait vu le jour.

facebooktwitterreddit