Hakim Ziyech grand absent dans la liste du Maroc pour la CAN

Thomas Clerbout
Hakim Ziyech n'a pas été retenu avec le Maroc
Hakim Ziyech n'a pas été retenu avec le Maroc / Visionhaus/GettyImages
facebooktwitterreddit

Déjà écarté lors du dernier rassemblement du Maroc, Hakim Ziyech (Chelsea) ne participera pas à la prochaine CAN. En clash avec son sélectionneur Vahid Halilhodzic, il ne figure pas dans la liste des 25.


Le Maroc se déplacera au Cameroun sans l'un de ses meilleurs joueurs. Non sélectionné avec les Lions de l'Atlas pour l'Arab Cup, il en sera de même pour la prochaine CAN. Alors que le joueur retrouve du temps de jeu en club, le moment aurait été bien choisi par le sélectionneur pour enterrer la hache de guerre.

Parce que oui, Vahid Halilhodzic est en clash avec son milieu offensif. En septembre dernier, pendant les matchs de qualification du Maroc à la prochaine Coupe du Monde 2022, Ziyech aurait eu une attitude déplacée : "Il n’a pas été discipliné lors des deux derniers rassemblements et s’est abstenu de s’entraîner. Il n’avait pas l’air d’un joueur d’une équipe nationale qui se bat pour se qualifier pour la Coupe du monde" remarque le sélectionneur.

Un clash qui arrange Chelsea

D'un autre côté, le joueur étant sujet aux blessures, préserver son corps pour les moments importants peut être une forme de gestion. Mais le sélectionneur du Maroc ne voit pas les choses du même oeil : "Pour la première fois dans ma carrière d'entraîneur, j'ai vu un joueur de l'équipe nationale qui ne veut pas s'entraîner et prétend être blessé, bien que les tests aient montré qu'il peut jouer. Je ne tolérerai pas ce comportement tant que je serai entraîneur du Maroc".

Suite à ces déclarations le joueur a tenu à se justifier sur les réseaux sociaux : "La prochaine fois quand vous parlez dites la vérité !". Vexé d'être vu comme celui qui ne veut pas jouer pour son pays, Hakim Ziyech a vu un froid s'installer avec son sélectionneur.

Vahid Halilhodzic a ainsi justifié son absence en conférence de presse : "La notion du groupe, c'est quelque chose de très fragile. On a bien travaillé avec ce groupe pendant deux ans, et je ne permettrai à personne de venir gâcher tout ça. L'équipe nationale, c'est sacré."

Ce clash est sûrement la raison de sa non-présence à la CAN. Une chose est sûre, Ziyech restera à Londres en janvier. Et ce n'est pas son club qui va s'en plaindre.

facebooktwitterreddit