Grosse polémique autour des NFT à l'Ajax

Luca Brouchier
Dutch Toto KNVB Cup Final"PSV Eindhoven v Ajax Amsterdam"
Dutch Toto KNVB Cup Final"PSV Eindhoven v Ajax Amsterdam" / ANP/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le 17 avril dernier, la finale de la Coupe des Pays-Bas a été jouée. Un match qui opposait le PSV Eindhoven à l'Ajax Amsterdam. En théorie, l'important aurait dû être la finale et la victoire du PSV contre l'un de ses éternels rivaux, mais ce ne fut pas le cas.


Avant la rencontre entre les deux géants, l'entraîneur de l'Ajax, Erik ten Hag, a dû répondre aux accusations des journalistes selon lesquelles ses joueurs Davy Klaassen et Daley Blind auraient acheté des NFT sur le jeu Sorare.

Ce jeu permet aux joueurs de constituer des équipes à partir de cartes de joueurs réels, apportant un nombre de points basés sur leur performances réelles . En changeant leurs équipes, ils ont ainsi pu donner des indices à des milliers de joueurs sur ce à quoi le XI de départ de l'Ajax ressemblerait. Une indication précieuse, synonyme de bénéfice pour eux en raison de l'augmentation du prix de chacune des cartes.

Ten Hag s'est défendu en disant qu'il ne savait rien de ce qu'il se passait et que la composition de l'équipe pour le match avait été annoncée le jour du match, pas avant. Il doutait donc que ses joueurs aient pu faire des opérations d'initiés.

Sorare dans le viseur

Comme le rapporte The Athletic, les joueurs ont vendu leurs cartes Onana avant le match et ont acheté la carte du gardien de but remplaçant. Cela a été remarqué par plusieurs médias néerlandais et les accusations ont commencé.

Sorare a expliqué à The Athletic qu'ils prendront toutes les mesures nécessaires pour faire la lumière sur ce qu'il s'est passé et punir les coupables. Entre-temps, les organisations sportives continueront d'analyser le contexte pour voir s'il y a lieu de prendre des mesures.

facebooktwitterreddit