Griezmann et Dembélé au cœur d'une polémique sur fond de racisme anti-asiatique

Baptiste Blanchard
Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann ont tenu des propos anti-asiatique dans une vidéo récemment ressortie.
Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann ont tenu des propos anti-asiatique dans une vidéo récemment ressortie. / FRANCK FIFE/Getty Images
facebooktwitterreddit

Récemment réapparue sur les réseaux sociaux, une vidéo montrant Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé tenir des propos racistes à l’égard de personnes asiatiques créé la polémique.


C'est une affaire dont ils se seraient bien passés. Dans l'œil du cyclone après leur élimination prématurée en huitièmes de finale de l'Euro contre la Suisse, les Bleus doivent repartir de l'avant en vue du Mondial 2022 prévu à Doha, au Qatar.

Ce n'est pas exactement ce qu'il se passe pour Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé. Une vidéo sur Snapchat montrant les deux internationaux tricolores se moquer de trois hommes japonais dans leur chambre d’hôtel a émergé sur Twitter depuis plusieurs jours.

La séquence n’est pourtant pas récente puisqu’elle remonte vraisemblablement au stage effectué par le Barça au Japon à l’été 2019. Mais l’attitude des deux champions du monde ne passe pas.

"Toutes ces sales gueules"

"Dynamiques, ils sont aérodynamiques", "Toutes ces sales gueules…", "Oh putain, la langue", "Vous êtes en avance ou vous êtes pas en avance dans votre pays, ouais ?", peut-on entendre de la bouche des deux hommes entre sourires complices et supposant que les personnes devant eux ne comprennent pas le français.

L'épisode commence à faire grand bruit dans la presse asiatique. Le quotidien anglophone South China Morning Post aurait identifié les techniciens comme japonais.

La polémique enfle au Japon

Au Japon, l'affaire a trouvé grosse caisse de résonance. Antoine Griezmann doit notamment être une des têtes d’affiche du prochain PES 2022 et a également récemment été nommé par Konami ambassadeur officiel du jeu de cartes à jouer Yu-Gi-Oh ! De nombreux internautes ont appelé Konami, qui édite également PES, de stopper sa collaboration avec l’attaquant barcelonais.

Sans oublier Rakuten, le géant japonais qui sponsorise le Barça. . . Une très mauvaise publicité pour les joueurs de l'équipe de France qui tiennent clairement des propos raciste dans cette séquence accablante.

facebooktwitterreddit