Lille OSC

Gourvennec détruit l'arbitrage et l'Estac après le match insolite entre Troyes et Lille

Thomas Clerbout
Gourvennec règle ses comptes avec l'arbitre du match entre Troyes et Lille
Gourvennec règle ses comptes avec l'arbitre du match entre Troyes et Lille / FRANCOIS NASCIMBENI/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après le naufrage du LOSC face à Troyes ce dimanche (3-0), l'entraîneur lillois Jocelyn Gourvennec a pointé du doigt l'arbitrage et n'a pas été tendre avec les Troyens non plus. Beaucoup de déception et de frustration à la fin de la rencontre en conférence de presse.


Le LOSC a complètement perdu pied ce dimanche lors de la 35e journée de Ligue 1. Les Dogues ont été défaits sur la pelouse de Troyes (3-0), et selon le coach, ce ne sont pas les joueurs qui sont le plus à blâmer après la rencontre, mais l'arbitrage.

Jocelyn Gourvennec à qualifié cette rencontre de "scénario très violent et cruel". En conférence de presse après la rencontre, l'entraîneur s'est montré particulièrement frustré. La faute probablement aux expulsions de Renato Sanches et Burak Yilmaz, ainsi qu'aux trois penalties inscrits par les Troyens.

Adieu l'Europe ?

"Il y a d’abord deux mauvaises décisions de l’arbitre : il y aurait dû avoir penalty sur Yilmaz avec le pied en avant de Biancone, qui touche le pied en plus du ballon (à la 29e), et il y a une simulation manifeste de Dingomé, qui n’est pas touché (à la 40e, sur le premier penalty accordé à l’Estac sur un léger contact avec Zhegrova). Je peux comprendre que l’arbitre ne la voit pas, mais que le VAR valide le penalty… c’est incompréhensible".

Lille voit ses chances de disputer une Coupe d'Europe la saison prochaine diminuer au fur et à mesure que les matchs défilent. Dixièmes de Ligue 1, les Lillois sont à six points de Strasbourg et des premières places qualificatives à l'Europe. Sachant que le championnat se termine dans trois journées, il est compliqué d'imaginer les Dogues remonter autant au classement.

facebooktwitterreddit