Girondins de Bordeaux : Pourquoi l'arrivée de Jean-Louis Gasset est une bénédiction

FBL-FRA-LIGUE1-ANGERS-SAINT-ETIENNE
Jean-Louis Gasset va succéder à Paulo Sousa. | GUILLAUME SOUVANT/Getty Images

Embarcation à la dérive, le navire girondin s'est trouvé un nouveau capitaine de bord. Fidèle adjoint de Laurent Blanc lors des années fastes bordelaises (2007-2010), ponctuées d'un titre de champion de France en 2009, Jean-Louis Gasset succède à un Paulo Sousa laissant derrière lui un horizon clairsemé.

Après un passage fructueux à Saint-Etienne entre 2017 et 2019, Jean-Louis Gasset a convaincu la direction bordelaise de le rapatrier, en compagnie de ses adjoints Ghislain Printant et Fabrice Grange. Une décision pragmatique et séduisante, permettant aux Girondins d'enfin voir l'avenir avec sérénité. La preuve par 4 :

1. Il connaît la maison

French L1 football club Bordeaux' assist
Jean-Louis Gasset lors de son passage à Bordeaux. | FRANCK FIFE/Getty Images

Le technicien de 66 ans n'arrive pas en terre inconnue. L'ancien adjoint de Laurent Blanc à Bordeaux, en Équipe de France et au PSG retrouve le château du Haillan, dix ans après l'avoir quitté.

Connaissant parfaitement les rouages de l'institution girondine et fort d'un passage ponctué d'un titre de champion de France en 2009 et d'un quart de finale de Ligue des Champions en 2010, Gasset évoque de beaux souvenirs aux supporters bordelais.

À l'époque, ces succès avaient amplement été mis au crédit de Laurent Blanc. À tort. Le rôle du Montpelliérain a été aussi déterminant que celui du champion du monde 98, au point qu'on ne sache pas vraiment qui était le réel numéro 1. Préférant l'ombre à la lumière, cette fausse étiquette d'adjoint lui correspondait cependant parfaitement.

Le profil parfait pour redorer le blason girondin.

2. Un meneur d'hommes

FBL-FRA-CUP-PSG-TRAINING
Gasset domptant Zlatan par son autorité naturelle. | FRANCK FIFE/Getty Images

Lorsque l'on arrive à dompter les stars du PSG, on peut mener n'importe quelle vestiaire. Sans faire preuve d'une autorité démesurée, Gasset impose naturellement le respect.

Très apprécié de ses joueurs, avec qui il a souvent une approche paternaliste, l'expérimenté technicien a toujours fait l'unanimité.

Alliant un parfait équilibre entre ouverture d'esprit et rigueur, il n'aura aucun mal à souder le vestiaire bordelais. L'anecdote de Souleymane Diawara en est la parfaite illustration :

"Souley, là c'est Bordeaux, c'est Laurent Blanc, c'est du lourd, donc on ne déconne pas, OK ?" Je lui réponds qu'il n'a pas à s'inquiéter, que je vais me calmer. Les quatre premiers mois, je suis nul, mais nul, poursuit-il. Jean-Louis Gasset me convoque, me demande ce qui se passe. Moi je lui dis que tout va bien, au contraire je ne sors plus du tout, je suis nickel.

Et là, avec sa voix cassée, il me dit : "Écoute-moi bien : tu vas vite reprendre ta vie de bâtard. Le changement, le cocon, c'est pas pour toi. On est jeudi, c'est soirée étudiante. Donc, demain je veux te voir mort à l'entraînement, tu m'as compris ?" Je le regarde : "Vous êtes bien sûr ?" En plus, on jouait le PSG le dimanche. Donc je fais une bringue de chez bringue. (...) Le lendemain, je suis K.-O complet. Dimanche, on gagne 3-0, je finis homme du match. Gasset vient me voir et me dit : "Voilà, c'est ça ta vie à toi ! Donc, tous les jeudis soir, je veux te voir dehors (rires)."

3. La belle parenthèse stéphanoise

FBL-FRA-LIGUE1-NIMES-SAINT-ETIENNE
Jean-Louis Gasset, coach de Saint-Etienne de 2017 à 2019. | PASCAL GUYOT/Getty Images

On parle beaucoup du Gasset adjoint. Mais le Gasset coach principal a également fait ses preuves. Après une courte expérience à Montpellier à la fin de saison 2016-2017, où il a assuré le maintien (trois victoires, deux nuls, une défaite), le nouvel homme fort des Girondins s'est ensuite révélé à Saint-Etienne comme numéro 1.

D'abord co-entraîneur avec Julien Sablé, il prend ensuite seul les rênes de l'équipe et termine la saison 2017-2018 à une prometteuse septième place. La saison suivante est celle de la révélation. En parfaite harmonie avec ses joueurs, Jean-Louis Gasset et lesVerts terminent à une belle quatrième place, au terme d'un saison où ils ont lutté pour les places en Ligue des Champions.

Arrivé sur les bords de la Garonne ce lundi, l'ancien coach de Sainté pourrait, par ailleurs, convaincre certains de ses anciens protégés de le rejoindre. Le nom de Yann M'Vila a notamment filtré dans la presse.

4. Un adjoint prêt à réveiller la "belle endormie"

FBL-EUR-C3-SAINT ETIENNE-WOLFSBURG
Ghislain Printant sera l'entraîneur adjoint de Gasset. | PHILIPPE DESMAZES/Getty Images

Jean-Louis Gasset n'arrive pas seul. La force de l'expérimenté technicien réside dans son staff technique et ses adjoints. À ses côtés à Saint-Etienne, Ghislain Printant a prouvé qu'il était le parfait complément du nouvel entraîneur bordelais.

Personnage emblématique du paysage footballistique français suite à son passage remarqué à Bastia (2014-2016), où il a fait de ses joueurs des guerriers, Printant s'est forgé une réputation. Homme de caractère, il aura pour rôle de réveiller une équipe se reposant trop souvent sur ses acquis.

Comme dans le Forez, les supporters bordelais espèrent que le duo de Montpelliérains insufflera une nouvelle dynamique, dans un club tentant de se relever d'une crise institutionnelle.