La Liga

Getafe-Real Madrid (1-0) : Les tops et les flops de la déconvenue du Real

Thomas Clerbout
Le Real se perd face à Getafe
Le Real se perd face à Getafe / Quality Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Alors premiers de La Liga, les joueurs du Real Madrid se déplaçaient à Getafe pour y affronter le 16e du classement. Les hommes de Carlo Ancelotti avaient à cœur de commencer l'année 2022 par un succès. C'est loupé en cette 19e journée de championnat.


Les Tops

Le pressing de Getafe

Lucas Vazquez, Mathias Olivera
Le Real s'est fait surprendre par le répondant de Getafe / Denis Doyle/GettyImages

Sur la première période, rien à redire, le pressing des bleus et blanc a permis l'ouverture du score. Leur plan a fonctionné à merveille, presser la première relance dans les pieds des défenseurs et forcer l'adversaire à faire des erreurs. Sur la seconde période, il était intéressant de voir à quel point les attaquants de Getafe ont continué leurs efforts.
Ils vont jusqu'à aller chercher Courtois, preuve de l'envie de l'entraîneur de voir ses premiers stoppeurs monter haut sur le terrain.
Stratégie payante puisque la domination Madrilène a été gênée par le bon placement des attaquants qui coupaient les transmissions vers l'arrière.

Contre-attaques éclairs

Damian Suarez
Portés rapidement vers l'avant, la défense Madrilène s'est fait peur / Quality Sport Images/GettyImages

C'est aussi ce qui a rendu le Real Madrid fébrile. Les contre-attaques de Getafe allaient très vite et se concluaient souvent par une frappe cadrée. En deuxième période surtout, les récupérations d'Arambarri permettaient de lancer au mieux des combinaisons pour remonter la balle.
La défense à cinq proposée par Getafe permettait de récupérer le ballon très haut ou très bas. L'adaptation des joueurs aux situations de jeu permettaient d'être tranchants très rapidement quand la ballon était récupérer haut.
De même quand le ballon était récupéré bas, la vitesse à laquelle les milieux se projetaient vers l'avant a fait très peur aux Merengue notamment à la 58e sur la frappe de Sandro.

La domination du milieu de terrain Merengue

Luka Modric, Carles Alena
Modric, Kroos et Casemiro ont fait le travail dans un match compliqué / Denis Doyle/GettyImages

Traduite par un jeu fluide sans hachures, la domination du Real Madrid a été totale et ils peuvent remercier Modric pour les travaux. Très libre, il influe de part son placement entre les lignes.
Défensivement il couvre très bien le côté gauche avec Marcelo derrière lui. Comme à son habitude, sa qualité technique lui donne un temps d'avance et permet de faciliter le jeu de son équipe. Ses collègues Casemiro et Kroos sont tout deux dans leurs standards habituels.
Placement, animation, mouvement, qualité de passe et impact physique symbolisent aujourd'hui et depuis le début de saison le milieu de terrain du Real.

Les Flops

Une domination stérile

Karim Benzema
A l'image de Benzema, les Merengue n'y étaient pas offensivement / Quality Sport Images/GettyImages

Les Madrilènes ont dominé pendant 80% du temps lors de la première période. Malgré ça, les joueurs de Getafe ont quand même su faire mal. Sur la seule frappe cadrée d'Enes Unal, Getafe se permet de rêver et mène 1-0 face aux Madrilènes.
Les Merengue maîtrisent totalement le match au milieu de terrain et enchaînent les actions. A l'image de Modric (29e) qui frappe sur la barre transversale et qui rase le montant (25e), le manque de réalisme coûte très cher aux premiers de la Liga.
Seulement trois ballons cadrés en première mi-temps et un seul en seconde, pas assez pour inquiéter Getafe ce dimanche après-midi.

Eder Militao

Enes Unal, Eder Militao
Friable défensivement, Eder Militao est celui qui a permis à Unas d'inscrire le but du 1-0 sur une erreur défensive / Quality Sport Images/GettyImages

Totalement fautif sur le but d'Enes Unal (9e), le Brésilien joue beaucoup trop gentiment. Il laisse le ballon devenir un poids dans ses pieds et paraît totalement perdu. Au contraire de son début de saison remarquable, il fait preuve d'énormément de fébrilité, dû aussi au pressing exercé par Getafe sur la première relance Merengue.
En plus de sa passe totalement hasardeuse pour Thibault Courtois qui s'en sort bien (15e), c'est toute la mi-temps du numéro 3 Madrilène qui met les siens dans une position défavorable.
Rien qu'en première période, il réussit à cumuler un total de 6 ballons perdus.

Rodrygo et Benzema

Rodrygo Silva De Goes
Match compliqué pour Rodrygo et Benzema / Quality Sport Images/GettyImages

Que ce soit Benzema ou Rodrygo, très peu d'occasions ont permis au Real d'espérer pouvoir revenir dans ce match. A eux deux, les Merengue ont perdu le quart des ballons cédés par l'équipe (30).
L'animation a essentiellement été produite par Kroos et Modric.
Même si les entrées d'Hazard et du jeune Peter Gonzalez ont apportées de la fraîcheur sur les côtés, le Real n'a pas réussi à trouver la solution face à un bloc très regroupé en fin de match.

facebooktwitterreddit