Olympique de Marseille

Galatasaray - OM (4-2) : Les 5 leçons à retenir de l'élimination des Phocéens

Steeven Occhipinti
L'OM a subi une lourde défaite sur la pelouse de Galatasaray (4-2).
L'OM a subi une lourde défaite sur la pelouse de Galatasaray (4-2). / OZAN KOSE/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'OM avait besoin d'une victoire ! Et le club phocéen n'a pas réussi à s'imposer lors de ce déplacement sur la pelouse de Galatasaray. L'équipe de Jorge Sampaoli a connu une lourde défaite en Turquie (4-2). Les joueurs olympiens ne peuvent plus espérer se qualifier pour la suite de l'Europa League.


1. Jorge Sampaoli a eu tout faux

Jorge Luis Sampaoli
Jorge Sampaoli n'a pas mis l'OM dans les meilleures dispositions. / Xavier Laine/GettyImages

Pour ce déplacement capital sur la pelouse de Galatasaray, Jorge Sampaoli a choisi de mettre en place un 4-4-2. Et on ne peut pas dire que ce soit un coup de poker de la part du technicien de l'OM. Aligné en tant que latéral gauche, Luan Peres a eu énormément de mal. Resserrant très souvent dans l'axe, le joueur argentin a laissé beaucoup trop d'espace dans son dos.

En première période, Sofiane Feghouli a eu des boulevards dans ce couloir. Et le club turc en a profité pour s'offrir une précieuse victoire dans cette Europa League. Un dispositif qui n'a clairement pas mis l'écurie phocéenne dans les meilleures dispositions.

2. Bamba Dieng s'en est procuré des occasions

FBL-EUR-C3-GALATASARAY-MARSEILLE
Bamba Dieng a tout tenté dans ce match. / OZAN KOSE/GettyImages

Après un début de saison canon, Bamba Dieng a eu plus de mal à se mettre en évidence, ces derniers temps. Et ce déplacement sur la pelouse de Galatasaray lui a permis de retrouver un peu de confiance. Le jeune talent de 21 ans a eu de nombreuses occasions dans cette rencontre. Il est toutefois tombé sur un excellent Fernando Muslera.

L'attaquant sénégalais a notamment vu l'une de ses tentatives repoussée par le portier de Galatasaray sur sa barre transversale (42e). Avec un peu plus de réussite, il aurait pu réduire le score en début de seconde période, mais il n'a pas trouvé le cadre. Un match qui laisse présager le meilleur pour la suite.

3. L'OM est éliminé de l'Europa League

FBL-EUR-C3-GALATASARAY-MARSEILLE
L'OM ne continuera pas en Europa League. / OZAN KOSE/GettyImages

Dans le même temps, la Lazio Rome s'est imposée sur la pelouse du Lokomotiv Moscou (3-0). Il fallait donc absolument s'en sortir avec les trois points lors de ce déplacement à Galatasaray. Et l'OM n'a pas réussi à le faire en Turquie.

Les hommes de Jorge Sampaoli ne verront donc pas la phase finale de l'Europa League. Ils peuvent toutefois continuer de croire à un printemps européen puisque le troisième est reversé en Europa Conférence League. Comptant deux longueurs d'avance sur le Lokomotiv Moscou, l'OM tentera donc de conserver sa position lors de sa dernière journée face au club russe.

4. Rien n'est encore joué pour la première place

FBL-EUR-C3-GALATASARAY-MARSEILLE
Galatasaray tentera de conserver sa première place lors de sa dernière journée sur la pelouse de la Lazio Rome. / OZAN KOSE/GettyImages

Galatasaray est désormais assuré de disputer la phase finale de l'Europa League, après cette victoire. Le club turc n'a toutefois pas encore assuré sa première place. Il ne compte que trois longueurs d'avance sur la Lazio Rome (2e). Et Galatasaray se déplacera dans la capitale italienne lors de la dernière journée.

Un succès ou nul lui permettra d'accéder directement en huitième de finale de l'Europa League. En cas de défaite, l'équipe de Fatih Terim laissera sa position de leader à la Lazio Rome.

5. Fernando Muslera taille patron

Galatasaray v Fenerbahce - Turkish Super Lig
Fernando Muslera a sorti le grand jeu. / Anadolu Agency/GettyImages

Il a été l'un des grands artisans de ce succès de Galatasaray. Fernando Muslera a enchaîné les arrêts déterminants dans cette rencontre. Il a même arrêté le penalty d'Arkadiusz Milik, avant que ce dernier ne reprenne sa tentative pour réduire l'écart. Et le capitaine du club turc a également fait l'unanimité en dehors des terrains.

Sur un corner, Mattéo Guendouzi a reçu des gobelets de la part des supporters adverses. De quoi rappeler de mauvais souvenirs ! Et Fernando Muslera a pris ses responsabilités pour calmer son public. Assurément l'un des acteurs majeurs de cette soirée.

facebooktwitterreddit