Équipe de France

France - Serbie : Les 5 leçons à retenir de cette solide victoire des Bleuets (2-0)

Steeven Occhipinti
Les Bleuets ont fait le travail grâce notamment à un but d'Amine Gouiri.
Les Bleuets ont fait le travail grâce notamment à un but d'Amine Gouiri. / John Berry/GettyImages
facebooktwitterreddit

Les Bleuets ont fait le travail ! Accueillant la Serbie, la France U21 s'est rapprochée de la qualification à l'Euro en s'imposant au Stade des Alpes (2-0). Focus sur tout ce qu'il faut retenir de cette solide victoire des joueurs de Sylvain Ripoll.


1. Une défense toujours aussi solide

Ilan Meslier
Illan Meslier n'a rien eu à faire. / Eurasia Sport Images/GettyImages

Sylvain Ripoll peut compter sur une génération dorée. À tous les étages, il s'appuie sur des éléments qui jouent régulièrement au sein des plus grands clubs européens. C'est le cas pour l'arrière-garde. Pour cette rencontre, le sélectionneur des Bleuets a pu aligner Pierre Kalulu (AC Milan), Wesley Fofana (Leicester City), Benoît Badiashile (AS Monaco) et Adrien Truffert (Stade Rennais).

En sachant qu'il y avait encore Castello Lukeba (OL), Quentin Merlin (FC Nantes) ou Malo Gusto (OL) sur le banc de touche. Et encore une fois, la France U21 a pu conserver sa cage inviolée. Après les huit premières journées, ils n'ont encaissé qu'un seul but. Seul le Portugal fait aussi bien dans ces éliminatoires.

2. Khéphren Thuram ouvre son compteur avec les Bleuets

Quel milieu de terrain aligné par les Bleuets ! Ils ont entamé la rencontre avec un trio Camavinga - Thuram - Caqueret. Difficile donc pour la Serbie d'espérer prendre le dessus sur l'entrejeu tricolore. Et il n'y a clairement pas eu match au Stade des Alpes. Khéphren Thuram a d'ailleurs pu se mettre en évidence lors de cette rencontre.

Pour sa neuvième sélection avec les Bleuets, le milieu de l'OGC Nice s'est offert son premier but. C'est lui qui ouvre le score juste avant la mi-temps (42ème minute). Il est à la retombée d'un centre de Pierre Kalulu et a pu mettre les siens sur de très bons rails pour la suite de la rencontre.

3. Les Bleuets en démonstration

La France U21 défiait tout de même le troisième de ce groupe. Malgré leur large victoire à l'aller (3-0), les Bleuets se devaient de rester concentrés pour faire le travail. Et ils n'ont pas déçu ! Certes, ils ont mis du temps à débloquer la situation, puisqu'il a fallu attendre la 42ème minute. Derrière, l'équipe de Sylvain Ripoll a pu faire le spectacle.

Ils ont montré un très beau visage et notamment Eduardo Camavinga, le récent vainqueur de la Ligue des champions. Il s'est offert une très belle passe décisive pour Amine Gouiri (60ème minute). L'attaquant de l'OGC Nice a pu faire le break. Les Bleuets n'ont pas encaissé la moindre frappe et font le plein de confiance avant les deux dernières journées des éliminatoires.

4. Les Bleuets poursuivent leur belle série

Sylvain Ripoll
Sylvain Ripoll peut être satisfait de son équipe. / Eurasia Sport Images/GettyImages

Ces derniers mois, la France U21 semble monter en puissance. Entre les éliminatoires de l'Euro et des rencontres amicales, l'équipe de Sylvain Ripoll enchaîne les succès. Après cette victoire contre la Serbie (2-0), les Bleuets s'offrent une septième victoire de suite. De très bon augure avant de nouvelles échéances importantes !

5. La France se rapproche de l'Euro U21

Les Bleuets ne sont plus très loin de composter leur ticket pour l'Euro. Ils ont pu s'offrir leur septième succès en huit journées. Et l'équipe de Sylvain Ripoll n'a plus que deux matches à disputer. Pour le moment, elle compte six longueurs d'avance sur l'Ukraine (2e), qui a une journée de moins.

Dans seulement quelques jours, la France U21 aura les moyens de se rapprocher encore un peu plus de la qualification, lors de son déplacement sur la pelouse de la lanterne rouge : l'Arménie. On aura ensuite le droit à une finale contre l'Ukraine, si cette dernière parvient à battre la Macédoine du Nord de son côté.

facebooktwitterreddit