Équipe de France

France Olympique - Corée du Sud (2-1) : les 4 leçons à retenir de ce match de préparation avant les JO

Tibor Turpin
André-Pierre Gignac avec l'Équipe de France Olympique.
André-Pierre Gignac avec l'Équipe de France Olympique. / JUNG YEON-JE/Getty Images
facebooktwitterreddit

Ce vendredi, l'équipe de Sylvain Ripoll s'est imposée face à la Corée du Sud olympique, grâce à des réalisations de Randal Kolo-Muani et Nathanaël Mbuku. Une victoire dans la douleur, en préparation des Jeux Olympiques de Tokyo, dont l'entrée en lice se fera le 22 juillet prochain face au Mexique.


1. 3 jokers très important

L'équipe de France s'est imposée face à la Corée du Sud en toute fin de match, heureusement les trois joueurs de plus de 23 ans qui sont autorisés à rejoindre la sélection ont été très importants dans la construction du jeu.

André-Pierre Gignac, Florian Thauvin et Téji Savanier ont à eux trois énormément apporté. Que ce soit dans les offensives tricolores, avec plusieurs frappes lointaines dans les bras du gardien ou hors cadres, ou dans l'obtention de nombreux coups de pied arrêtés, les trois cadres de ce groupe ont laissé parler leur talent.

Le joueur de Montpellier (seul des trois) qui a joué l'intégralité de la rencontre est au départ de l'action sur le but égalisateur.

2. De belles pépites "made in" Ligue 1

Clement Michelin
Clément Michelin a effectué une très belle prestation ce vendredi. / John Berry/Getty Images

Que ce soit dans le XI de départ, ou sur le banc des remplaçants, Sylvain Ripoll s'est appuyé sur un bon nombre de joueurs évoluant en Ligue 1. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'à priori, le nom "Ligue 1, la ligue des Talents" porte peut-être bien son nom.

Les deux latéraux, Clément Michelin (RC Lens) et Anthony Caci (Strasbourg) ont réalisé une très belle performance, tout comme les jeunes Arnaud Nordin (Saint-Étienne) et Enzo le Fee (Lorient).

Sur le banc des remplaçants, les entrants ont également réalisé de bonnes prestations dans l'ensemble.

3. Des changements judicieux

Comme évoqué ci-dessus, les changements effectués par le sélectionneur ont été judicieux.

Lors du coup d'envoi, beaucoup de joueurs auraient mérité de débuter la rencontre. En tout cas, ils ont su montrer leur force de caractère en inversant le score après l'heure de jeu.

Randal Kolo Muani (Nantes) ainsi que Nathanaël Mbuku (Reims) ont permis à l'Équipe de France de s'imposer dans les dernières minutes du match. En défense, l'entrée du jeune Parisien Timothée Pembélé est aussi à souligner.

4. Des doutes qui planent avant les JO

FBL-EURO-2021-U21-SUI-FRA
Sylvain Ripoll et son équipe se sont incliné avant de débuter les JO. / FABRICE COFFRINI/Getty Images

Bien que les Bleuets se soient imposés face à la Corée du Sud ce vendredi, des doutes planent encore au-dessus de la sélection.

Handicapé par le refus de certains clubs de libérer leurs joueurs, Sylvain Ripoll a dû fabriquer un groupe avec les moyens du bord. Il a au moins le mérite de créer une belle cohésion d'équipe, d'après les témoignages des joueurs sur place.

Cependant, intrinsèquement, dans le jeu l'équipe de France ne convainc pas encore. En s'imposant dans la douleur (et grâce à une énorme boulette du gardien coréen) ils engrangent au moins de la confiance avant le début de la compétition, face au Mexique, le 22 juillet prochain.

facebooktwitterreddit