FC Barcelone

FC Barcelone : Xavi frustré mais déterminé après le match nul contre Benfica

Par Dridi Amichi
Xavi est frustré
Xavi est frustré / Quality Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le FC Barcelone a été tenu en échec 0-0 contre le Benfica lors de la cinquième journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions ce mardi au Camp Nou. Après le match, l'entraîneur du FC Barcelone, Xavi a fait part de sa frustration.


Dominateurs, les Catalans n'ont pas su concrétiser leurs occasions. Pire, ils auraient pu perdre ce match, sans un énorme raté de Seferovic, devant le but vide, dans les derniers instants de la rencontre.

Avec ce match nul, le FC Barcelone est deuxième avec 7 points, suivi par Benfica avec 5 points. Si le club blaugrana est en situation avantageuse, il devra jouer sa qualification contre le Bayern Munich, déjà qualifié et assuré de finir premier du groupe, lors de la dernière journée de la phase de groupes à l'Allianz Arena. Tandis que les hommes de Jorge Jesus recevront le Dynamo Kiev, déja éliminé et assuré d'être dernier du groupe.

En conférence de presse, Xavi n'a pas pu cacher sa frustration suite à ce résultat nul qui met les Blaugrana dans une situation assez inconfortable.

 "Je ne peux pas être satisfait du résultat"

"Je ne peux pas être satisfait du résultat, mais je suis satisfait du sacrifice, de l'attitude des joueurs. Mais c'était un match qu'il fallait gagner. Il ne nous a manqué qu'un but. C'est un lieu commun dans le football, mais c'est vrai, il ne nous a manqué que cela. C'est insuffisant, on voulait les trois points, on voulait sceller la qualification", a-t-il déclaré.

Avant d'ajouter : "C'est vraiment dommage, tout était parfait, l'attitude des joueurs, l'ambiance dans le stade, tout était parfait, mais ce n'est pas allé comme on le voulait. Je suis optimiste car j'ai l'impression qu'on a mérité de gagner. Je vois des choses qui sont très bonnes, très positives. J'ai le sentiment que l'on peut battre n'importe qui. Nous sommes le Barça. C'est juste un problème de réalisme. Maintenant, il nous reste deux semaines, on est sur le bon chemin. On ira à Munich avec notre personnalité. On reste maîtres de notre destin, c'est le plus important."

facebooktwitterreddit