FC Barcelone

FC Barcelone - Real Sociedad (4-2) : Les 6 leçons à retenir de la bonne entame du Barça en Liga

Baptiste Blanchard
Martin Braithwaite et les Barcelonais ont largement dominé la Real Sociedad.
Martin Braithwaite et les Barcelonais ont largement dominé la Real Sociedad. / Soccrates Images/Getty Images
facebooktwitterreddit

Orphelin de Lionel Messi, le FC Barcelone s'est fait peur face à la Real Sociedad (4-2) pour la première journée de championnat. Les Blaugranas commencent bien leur saison.

1. La maîtrise du Barça

Frenkie De Jong, Mikel Merino
Frenkie de Jong a survolé les débats au milieu de terrain. / Soccrates Images/Getty Images

Il faut remonter à longtemps pour voir le groupe du FC Barcelone sans Lionel Messi !

Mais l'absence (définitive) du sextuple Ballon d'Or n'a pas semblé gêner les Catalans puisque ces derniers ont rapidement mis le pied sur le ballon et étouffé les joueurs de la Real Sociedad.

Les hommes de Ronald Koeman ont multiplié les occasions franches devant les buts de Remiro et cela a payé jusqu'à la 82e minute.

Les Barcelonais, voyant les Basques revenir à un but, ont serré le jeu et relancé la machine pour planter un quatrième pion les mettant définitivement à l'abri.

2. Depay en jambes

Memphis Depay
Memphis Depay a montré un grosse activité contre la Real Sociedad. / Quality Sport Images/Getty Images

Transféré librement en juillet au FC Barcelone, l'ancien Lyonnais Memphis Depay semble à l'aise dans sa nouvelle équipe.

On sent que l'international néerlandais en a sous le pied, tant il court partout et multiplie les appels.

S'il n'a pas marqué, il a en revanche donné un caviar à Gerard Piqué sur un coup franc parfaitement brossé que ce dernier a propulsé dans les filets basques (19e).

Sur le troisième but, Depay a astucieusement combiné avec Jordi Alba. Ce dernier a ensuite centré en puissance dans la surface, repoussé par Remino vers Braithwaite qui a frappé en puissance (49e). Des débuts très prometteurs pour le Batave.

3. La paire Garcia - Piqué rassurante

Eric Garcia
Eric Garcia a montré tout son sens de l'anticipation. / Quality Sport Images/Getty Images

C'est un des domaines dans lequel Koeman a dû bricoler la saison passée, titularisant souvent Mingueza à ce poste mais l'Espagnol n'a pas entièrement donné satisfaction.

Les Catalans ont donc décidé de se renforcer dans ce secteur durant le mercato en recrutant Eric Garcia.

L'ex joueur de Manchester City a tout de suite montré ses qualités d'anticipation et de relanceur pendant cette rencontre face aux Basques. Il a notamment été l'auteur d'un retour décisif sur Oyarzabal (51e).

Au final, Garcia a terminé avec 96% de précision de passes et cinq récupérations de balle. Piqué à ses côtés n'a pas eu à faire grand chose, il a en revanche ouvert le score d'une tête puissante (19e).

4. L a grosse activité de Griezmann

Antoine Griezmann, Mikel Merino
Antoine Griezmann au duel avec Mikel Merino. / Quality Sport Images/Getty Images

Messi parti, Antoine Griezmann est devenu de facto le leader offensif du Barça. Le champion du monde est arrivé comme un mort de faim sur le terrain.

D'abord en allant tenter une reprise acrobatique dans la surface de réparation basque, passant non loin des cages de Remiro (10e), puis en allant taper la barre d'une tête décroisée sur un centre de Dest (12e).

Le Français pensait finalement avoir marqué d'une frappe croisée puissante au retour des vestiaires, mais De Jong, auteur de la dernière passe, a été signalé hors-jeu (47e).

5. Le deuxième doublé de Braithwaite au Barça

Martin Braithwaite
Martin Braithwaite y est allé de son doublé contre les Basques. / Quality Sport Images/Getty Images

On parle peu de lui, mais Martin Braithwaite reste un attaquant efficace. Alors que la Real Sociedad commençait à se réveiller en seconde mi-temps, l'international danois, déjà auteur d'un joli but de la tête (45e+2), est allé enterrer les espoirs des Basques.

À gauche lors de l'attaque placée, Memphis et Alba ont combiné astucieusement et le latéral gauche a pu centrer en retrait.

Sur la trajectoire, Remiro a alors repoussé vers Braithwaite qui a marqué en force de près, en volée du droit (59e). Le deuxième doublé du Danois au Barça.

L'ancien joueur de Toulouse s'est même offert une passe décisive en fin de match pour Sergi Roberto (90e+1). Un gros match du Danois.

6. Le réveil tardif de la Real Sociedad

Mikel Oyarzabal
Mikel Oyarzabal a inscrit un sublime but sur coup franc. / Alex Caparros/Getty Images

Disposant pourtant de belles armes offensives (Oyarzabal, David Silva, Merino, Januzaj, Portu) et finissant à une intéressante 5e place la saison passée, la Real Sociedad n'a jamais semblé en mesure d'inquiéter le Barça. L'équipe coachée par Imanol Alguacil s'est même montrée décevante.

Pire, les Basques ont été dominés dans tous les compartiments du jeu. Oyarzabal a tenté de tromper Neto sur un bel enchaînement dans la surface barcelonaise mais Garcia s'est montré impérial (51e).

L'Espagnol a retenté sa chance deux minutes plus tard mais sa frappe enroulée du gauche a manqué d'effet et de précision (53e).

Jon Bautista, gêné par Piqué, n'a pas réussi à cadrer sa reprise du gauche dans la surface barcelonaise, à la réception du centre de son latéral gauche Aihen Muñoz (54e).

Il a fallu attendre l'heure de jeu pour voir la première frappe cadrée des Basques. Plein axe à un peu plus de vingt mètres de la cage du FC Barcelone, Mikel Merino a lâché une frappe écrasée du gauche qui a fusé vers le coin droit mais Neto s'est montré vigilant (66e).

Les Basques ont sauvé l'honneur en fin de match. Barrenetxea a percuté vers l'axe et servi Lobete dans le dos de la défense. Frappe croisée imparable dans la foulée (82e).

Transcendés par ce but, les Basques ont continué de pousser et Oyarzabal, d'une superbe frappe enroulée du gauche à 25 mètres sur coup franc, a trouvé la lucarne barcelonaise (85e). Un réveil tardif qui n'a pu empêcher les Catalans de l'emporter. La Liga est de retour !

facebooktwitterreddit