FC Barcelone

FC Barcelone - Naples (1 - 1) : les 5 leçons à retenir de ce choc des barrages d'Europa League

Jean Dubas
Le Barça et le Napoli se sont quittés dos à dos
Le Barça et le Napoli se sont quittés dos à dos / Soccrates Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Barcelonais et Napolitains s'affrontaient ce jeudi soir en barrages aller de l'Europa League au Camp Nou. Les deux équipes se sont quittées dos à dos au terme d'un match où le Barça a nettement dominé mais s'est montré trop imprécis.


1. Le Barça retrouve une identité

Xavi Hernandez, Manager
Xavi imprègne sa patte au Barça / Quality Sport Images/GettyImages

S'ils ont encaissé un but contre le cours du jeu après avoir raté quasiment l'immanquable 15 secondes plus tôt à la demi-heure de jeu, le Barça est resté fidèle à ses principes.

On a vu ce jeudi soir des Catalans presser haut et jouer au ballon sans retenue avec certains automatismes commençant à se mettre en évidence. Bien sûr, on est encore loin des grandes années barcelonaises, mais au fur et à mesure des matches, Xavi et ses hommes semblent prendre leur marque et retrouver une identité de jeu, qui plus est agréable.

2. Les soucis défensifs du Barça perdurent

Eljif Elmas, Jordi Alba
Jordi Alba était à la peine sur les rushs napolitains / Soccrates Images/GettyImages

Certaines choses ne changent toujours pas cependant au FC Barcelone, à commencer par les errements défensifs de l'arrière garde catalane qui a encore fait part de sa fébrilité face au Napoli.

Si Ter Stegen a sauvé les meubles sur certaines occasions, on a senti le portier blaugrana laissé à l'abandon par sa défense sur les rushs napolitains dans la profondeur.

Si les hommes de Xavi se trouvent de mieux en mieux devant, il faudra penser à consolider les fondations derrière pour prétendre à mieux à l'avenir.

3. Elmas en jambes

Eljif Elmas, Jordi Alba
Elmas était en jambes ce jeudi soir / Soccrates Images/GettyImages

Du côté du Napoli, on a essayé d'exploiter les moindres contres et espaces dans le dos de défenseurs catalans parfois naïfs. Et à ce petit jeu, Eljif Elmas s'est montré très bon. Le jeune crack de 22 ans du Napoli a exploité à merveille les failles barcelonaises à l'image du but de Zielinski où il a enrhumé Jordi Alba.

4. Ferran Torres ambitieux mais imprécis

Ferran Torres
Ferran Torres a peiné devant le but mais transformé son penalty / Soccrates Images/GettyImages

Côté catalan, Ferran Torres s'est montré le plus attiré par le but durant cette partie. Malheureusement, la grosse recrue hivernale barcelonaise, débarqué contre 55 millions d'euros de Manchester City, s'est montré trop imprécise devant les cages de Meret. On retiendra notamment son énorme raté puni dans la foulée par l'ouverture du score napolitaine à la 29e minute. Son penalty transformé à la 59e minute viendra le rassurer... jusqu'à un nouveau raté dans les dix dernières minutes de la rencontre.

5. Le Barça pourrait s'en vouloir

Pierre-emerick Aubameyang
Le Barça ne devra pas regretter / BSR Agency/GettyImages

20 tirs pour 4 cadrés côté catalan contre 4 tirs pour autant de cadrés côté italien. Une bonne synthèse de cette partie où le Barça a clairement dominé la rencontre, affichant notamment 67% de possession.

Néanmoins, les hommes de Xavi se sont montrés beaucoup trop imprécis devant le but alors qu'ils auraient pu marquer 2 ou 3 buts supplémentaires. Attention à ne pas regretter ces occasions vendangées lors de la manche retour.

facebooktwitterreddit