FC Barcelone : Mauricio Pochettino ouvre implicitement la porte à son arrivée

FBL-ENG-PR-TOTTENHAM-SHEFFIELD UTD
Mauricio Pochettino n'a pas mis de stop au Barça cette fois-ci. | IAN KINGTON/Getty Images

Interrogé par le quotidien espagnol El Pais, Mauricio Pochettino est revenu sur des déclarations faites il y a deux ans. Et ce coup-ci, il ne ferme pas la porte au FC Barcelone.

Après plusieurs années de bons et loyaux services en Premier League (Southampton et Tottenham), Maurico Pochettino est sans club depuis son limogeage des Spurs en novembre dernier. Sur le marché des entraîneurs, l'ancien joueur du PSG est revenu sur ses propos d'il y a deux ans, lorsqu'il avait envoyé valser sans ménagement les rumeurs l'envoyant au Barça :

"Je ne serai jamais entraîneur pour Barcelone (...) Je préférerais travailler dans ma ferme en Argentine plutôt que d'entraîner à certains endroits".

Mauricio Pochettino en 2018

La porte s'est entrouverte

L'Argentin n'avait pas aimé être associé au FC Barcelone, lui l'ancien entraîneur de l'Espanyol. Aujourd'hui sans club, les choses pourraient être différentes. Et si l'arrivée de Pochettino sur le banc blaugrana n'est rien de plus qu'une rumeur pour le moment, les dirigeants catalans feraient bien de se pencher sur son dossier.

"Il faut bien l'expliquer, j'étais à Barcelone cette année-là et j'ai rencontré Bartomeu dans un bar. Nous nous sommes salués parce que nous emmenions nos enfants dans la même école et nous avons discuté pendant cinq minutes. Cela a généré une rumeur qui a sonné l'alarme," précise-t-il.

"Je voulais régler le problème de manière drastique, je ne voulais pas manquer de respect à Barcelone. J'aurais pu dire les choses différemment. L'Espanyol m'a fait un nom, mais je ne suis pas arrogant et je n'ai pas aimé faire une telle déclaration. Peut-être que maintenant, je ne le ferais pas parce que dans la vie on ne sait jamais ce qui va se passer."

Car Quique Setien ne fait pas du tout l'unanimité. De mauvaises performances en Ligue des Champions après l'échec en Liga le placerait sur un siège éjectable. On murmure le nom de Xavi, même si l'ancien meneur de jeu est encore un peu à court d'expérience. La solution Pochettino apparaît d'un coup presque comme une évidence.