FC Barcelone

FC Barcelone - Grenade (1 - 1) : Les 6 leçons à retenir du nul inquiétant du Barça

Jean Dubas
Araujo a sauvé les siens de la catastrophe dans le temps additionnel
Araujo a sauvé les siens de la catastrophe dans le temps additionnel / LLUIS GENE/Getty Images
facebooktwitterreddit

Pour se remettre de la fessée reçue contre le Bayern Munich en Ligue des champions (0-3), le FC Barcelone recevait Grenade ce lundi soir. Menés pendant quasiment 90 minutes, les Blaugrana ont arraché le nul dans le temps additionnel et n'effacent pas le doute qui plane autour de cette équipe.


1. Coutinho ailier, c'est terrible

Philippe Coutinho
Coutinho sur l'aile, quelle erreur / Quality Sport Images/Getty Images

Terminus du train Coutinho, tout le monde descend. C'est l'impression qu'ont laissé bien des observateurs de ce match entre Grenade et le Barça ce lundi soir.

Positionné en ailier, à tort visiblement, le Brésilien a soudainement calmé la hype naissante autour de lui, incapable de faire la différence sur son côté gauche où Koeman l'avait placé.

Visiblement, et après Griezmann déjà, l'entraîneur néerlandais persiste à mettre des joueurs axiaux dans les couloirs sans en tirer de leçons.

La hype Coutinho, ce n'est pas terminé, mais il faudra sans doute penser à faire jouer l'ancien de Liverpool (remplacé à la 60e) à son poste de prédilection... en milieu offensif.

2. Demir, même constat

Yusuf Demir
Demir n'est visiblement pas non plus un ailier né / Eric Alonso/Getty Images

Même son de cloche du côté de Yusuf Demir. Le crack de 18 ans prêté avec option d'achat au FC Barcelone par le Rapid Vienne a des qualités évidentes balles au pied.

En revanche, le jeune international autrichien est à l'évidence plus un joueur d'axe lui aussi. Le choix de Koeman de jouer avec deux ailiers intelligents mais manquant de percussion promet de faire débat en Espagne.

3. Koeman se tire une balle dans le pied

Ronald Koeman
Koeman est proche du précipice / Eric Alonso/Getty Images

Vous l'aurez compris, Ronald Koeman est loin d'avoir fait les meilleurs choix ce soir. Alors que l'entraîneur néerlandais devait être jugé sur les trois matches à venir, dont Grenade donc, ce dernier s'est tiré une première balle dans le pied ce lundi soir, pas seulement par le résultat mais par la manière.

Son équipe a été incapable de renverser la vapeur et ses choix tactiques feront l'objet de bien des discussions en Catalogne. Koeman n'a jamais été aussi proche de la sortie.

4. Barcelone peine toujours

Memphis Depay
La nouvelle ère est laborieuse / Eric Alonso/Getty Images

Après avoir reçu une claque contre le Bayern la semaine passée (0-3), les Catalans s'enfoncent un peu plus dans la crise et surtout dans le ventre mou, à la dixième place du championnat espagnol.

Les Blaugrana peuvent remercier Ronald Araujo d'avoir transformé une soirée catastrophique en une soirée laborieuse mais personne n'est dupe, la reconstruction de ce club et de cette équipe sera longue.

5. Araujo réveille la maison

FBL-ESP-LIGA-BARCELONA-GRANADA
Araujo en patron / LLUIS GENE/Getty Images

S'il y'a bien une satisfaction à tirer de ce match côté catalan, c'est bien Ronald Araujo. Certes, le défenseur a sauvé les siens d'un naufrage complet dans le temps additionnel. Mais mieux encore, le joueur de 22 ans s'est encore montré en patron ce lundi soir et a même donné le tout pour le tout en se projetant vers l'avant pour aller chercher un point minimum face à une équipe de Grenade regroupée dans sa partie de terrain. L'un des nouveaux cadres de ce Barça là ?

6. Grenade rate le gros coup

FBL-ESP-LIGA-BARCELONA-GRANADA
Grenade se lance / LLUIS GENE/Getty Images

Le malheur des uns aurait cependant bien fait le bonheur des autres, celui de Grenade en l'occurence. Les hommes de Robert Moreno ont bien cru réaliser le coup parfait en allant chercher leur première victoire en championnat au Camp Nou. Il n'en est rien et Araujo les fera patienter encore un peu plus avant de prendre leur premier succès.

facebooktwitterreddit