FC Barcelone

FC Barcelone - Galatasaray (0 - 0) : Les 5 leçons à retenir d'une première manche sans réponse

Jean Dubas
Le Barça et le Galatasaray se séparent sur un match nul
Le Barça et le Galatasaray se séparent sur un match nul / Anadolu Agency/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le Barça recevait les Turcs de Galatasaray pour ce huitième de finale aller d'Europa League mais aussi pour confirmer leur bonne forme et enchaîner un cinquième succès de rang ainsi qu'un dixième match sans défaite toutes compétions confondues. Les hommes de Xavi ont bien enchaîné un dixième match consécutif sans revers, mais n'ont pas pris aucune option (0-0) avant de se rendre en Turquie dans deux semaines.


1. Iñaki Peña avait des choses à prouver

Inaki Pena
Iñaki Peña avait des choses à prouver contre le Barça / Quality Sport Images/GettyImages

Prêté par le FC Barcelone à Galatasaray à la fin de ce mercato hivernal, le portier de 23 ans avait visiblement des choses à prouver contre le club auquel il appartient encore. Le gardien espagnol a dégouté tout le match durant les attaquants barcelonais et particulièrement Memphis Depay qui aurait pu par deux fois ouvrir le score sans un excellent Peña.

2. Des centres, des centres... et personne pour les reprendre

Adama Traore, Patrick Van Aanholt
Les centres de Traoré n'ont pas trouvé preneur / Quality Sport Images/GettyImages

Indubitablement, le Barça a dominé cette partie dans le jeu. Et ce jeudi soir, les hommes de Xavi ont visiblement opté pour une tactique axée sur les ballons venus des côtés. Adama Traoré notamment, fidèle à ce qu'il propose depuis son retour à Barcelone, n'a cessé de travailler sur le côté et delivré beaucoup de centres sans jamais trouver preneur.

Memphis Depay particulièrement, dans la première heure de jeu, n'a pas converti les ballons venus de la touche. Aubameyang et Torres s'y sont essayés également sans plus de réussite. Peut-être aurait-il fallu faire entrer Luuk de Jong (entré à la 80e) plus tôt ?

3. Gomis et Galatasaray à deux doigts du hold-up

FBL-EUR-C3-BARCELONA-GALATASARAY
Gomis au duel avec Piqué / LLUIS GENE/GettyImages

Et dans une partie où les Blaugrana ont manqué de réussite devant les cages turques, les Stambouliotes ont presque réussi à faire le hold-up parfait en fin de match si l'ancien pensionnaire de Ligue 1, Bafetimbi Gomis, n'avait pas été signalé hors-jeu de peu. De quoi réveiller les sens de défenseurs barcelonais pas toujours aux aguets, Eric Garcia notamment.

4. Un dixième match sans défaite mais...

Ronald Araujo
Araujo et les siens ont enchaîné un dixième match sans défaite / Soccrates Images/GettyImages

Loin d'être un bon résultat et au vu de la physionomie du match et de la domination sans conteste du FC Barcelone, ce nouveau match sans défaite du Barça, le dixième consécutif, est certainement le vrai bon point à retenir de ce match où les hommes de Xavi ont encore mis en évidence deux choses : une vigilance défensive à améliorer et une efficacité devant le but à travailler. 14 tirs pour 4 cadrés contre 3 tirs pour 1 seul cadré et 64% de possession en faveur des Catalans mais bel et bien un match nul et vierge.

5. Galatasaray peut y croire

Barcelona v Galatasaray - UEFA Champions League
Galatsaray peut encore y croire / Anadolu Agency/GettyImages

Les Blaugrana n'ont donc pris aucune option avant d'aller se confronter à la chaleur turque le 17 mars prochain et de cette fois-ci se montrer plus tueurs devant dans une atmosphère qui en a fait vaciller plus d'un. De plus, les Catalans ne sont pas à l'abri d'un but express comme celui de Gomis qui aurait pu les punir ce jeudi soir.

facebooktwitterreddit