FC Barcelone - Celta Vigo (1-0) : Les 5 leçons de la victoire étriquée du Barça

Olivier Halloua
Le Barça a assuré l'essentiel.
Le Barça a assuré l'essentiel. / Quality Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le FC Barcelone se sort du piège du Celta Vigo (1-0). Après un premier quart d'heure de domination, le Barça a ouvert le score par l'intermédiaire de Pedri suite à un cafouillage dans la surface. Un peu moins concentrés et appliqués en seconde période, les Blaugrana ont surtout contenu les assauts de Vigo sans créer trop de danger dans la surface adverse.

En ayant fait tourner, Xavi Hernandez assure l'essentiel : une victoire permettant de garder la tête de la Liga avant le Clasico de dimanche et de conserver de la confiance pour la réception de l'Inter Milan mercredi.

1. Une défense bricolée et inquiétante

Marcos Alonso
Marcos Alonso était défenseur central. / Jonathan Moscrop/GettyImages

Au vu des absences (Koundé, Araujo, Christensen et Bellerin), Xavi Hernandez a dû bricoler derrière. Marcos Alonso a pris place dans l'axe, Alejandro Baldé à droite et Jordi Alba à gauche. On a vu de nombreuses errances de placement et des pertes de balle ahurissantes des arrières du Barça.

Même Marc-André Ter Stegen a été à la faute sur quelques relances au pied maladroites. Sur sa ligne, le portier germanique n'a rien laissé passer comme souvent.

Le Celta Vigo n'a pas bien joué les transitions rapides à sa disposition. Les visiteurs ont touché le poteau dans le temps additionnel avant qu'Eric Garcia ne sauve sur sa ligne. Face à l'Inter Milan, ces errements ne seront pas permis bien évidemment. On souligne tout de même la belle solidarité des Barcelonais dans les temps faibles.

2. La masterclass de Pedri

Pedro Gonzalez Lopez "Pedri"
Pedri était injouable. / Quality Sport Images/GettyImages

Lorsque le Barça tangue, il peut compter sur Pedri Gonzalez. Le milieu catalan a encore régalé dans son utilisation. Le Camp Nou l'a encore vu éliminer quatre joueurs sur des dribbles et prises de balles chaloupés accompagnées de transmissions toutes assurées.

Pour conclure le tout, Pedri a ouvert le score d'un but de renard sur la ligne. Il était partout et excellait dans tous les domaines, ce génie du ballon rond est injouable.

3. Du mieux pour Gavi, pas pour Ferran

Gavi
Gavi était mieux dans son rôle. / Soccrates Images/GettyImages

Gavi a semblé beaucoup plus à l'aise dans son rôle de quasi box-to-box au sein du trident du FC Barcelone. L'international espagnol a porté quelques ballons intéressants dans son couloir gauche et était tout autant en vue à la récupération. Quelques tacles du milieu catalan ont mené à des contres de son équipe. Un beau visage pour le jeune bijou de la Masia, marathonien de 13 kilomètres ce soir.

En revanche, la note est encore salée pour Ferran Torres. L'attaquant ibérique n'a rien apporté que ce soit dans la profondeur ou entre les lignes. C'est de plus en plus décevant et inquiétant pour l'ancien ailier de Manchester City.

4. Une nouvelle perte de concentration en deuxième période

Robert Lewandowski
Robert Lewandowski n'a pas touché beaucoup de ballons. / Soccrates Images/GettyImages

Le Barça a encore perdu pied en deuxième période. A l'image de ses prestations récentes, le FCB a souvent du mal à rester concentré sur 90 minutes. Le Celta n'a eu aucune difficulté à assaillir les cages de Marc-André Ter Stegen pendant une grande partie du second acte.

Au milieu, on était sur un faux rythme avec peu de créativité et derrière on balançait trop rapidement des parpaings devant. Robert Lewandowski n'a pratiquement eu aucun ballon à négocier dans le match et a même disparu des radars lors de la dernière demi-heure. Sans Ter Stegen, le score n'aurait pas été de le même.

5. Ter Stegen affaibli pour l'Inter ?

Marc Andre Ter Stegen
Ter Stegen semble blessé au dos. / Soccrates Images/GettyImages

Il faudra suivre de près l'état de Marc-André Ter Stegen. L'international allemand s'est plaint à l'heure de jeu d'une douleur au dos et avait du mal à s'en remettre.

Il a pu tenir sa place jusqu'à la fin en souffrant. Sa présence pour la réception de l'Inter Milan en Ligue des champions pourrait être remise en cause.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce septième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on fait notre liste des 26 Bleus pour la coupe du monde 2022 !  ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit